Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se tapir’

HIVER BLANC (Jacqueline Commard)

Posted by arbrealettres sur 23 décembre 2018



HIVER BLANC

La margelle du puits déroule son tapis
De laine de nuage à la blancheur d’albâtre
Un moineau égaré, dans un coin se tapit
Tandis qu’une fumée, mollement, sort de l’âtre.

Les toits éclaboussés de larmes hivernales
Pleurent de tout leur soûl les chagrins de la nuit
Et festonnent les tuiles de perles de cristal.
Accrochées ça et là dans les ombres qui fuient.

La rivière est miroir … les chemins sont d’hermine !
Les arbres de noël ont envahi les prés !
Les pommiers dépouillés qui faisaient triste mine
Se sont enjolivés de robes sans apprêt.

En ce joli matin d’hiver éblouissant
Où le jour et la nuit se font « guerre en dentelle »
Des flocons de duvet animent en dansant
Ce merveilleux tableau digne d’une aquarelle !

Et ce petit village, éternel inconnu
Devient soudainement une œuvre de Grand Maître !
Miracle des saisons … Décor tombé des nues …
Fasciner un instant ! Doucement disparaître …

(Jacqueline Commard)

 Illustration: Hendrick Avercamp

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le papillon a fui (Bashô)

Posted by arbrealettres sur 7 mars 2018



Le papillon a fui
De nouveau le chaton
Se tapit

(Bashô)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

DÉRIVE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2017



 

Jacek Yerka  4 [1280x768]

DÉRIVE

Je n’ouvrirai pas la porte d’écume
Qui scelle les creux bariolés de la mer
Ni les dunes bourdonnantes
Le soleil navigue dans les ramures méduse perdue
Une main se tapit dans l’ombre de mon bras
Ma voix frôle des voix têtues
C’est l’écorce de l’eau qui m’emprisonne
Toutes ses clés rouillées qui ferment ma gorge
Tous ses goémons sur le coeur
Pour me sauver
Je retranche mon enfance de ma vie
Mes premiers pas brodés d’herbe
Mes jeux dociles
Je vis avec lenteur.

(René Guy Cadou)

Illustration: Jacek Yerka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’OUBLI IMPOSSIBLE (Jean Richepin)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2017



L’OUBLI IMPOSSIBLE

Je le sais bien, ce qui m’arrive est très normal,
Et ce n’est pas de quoi me traîner sur la claie.
Je devrais la payer de la môme monnaie,
Et l’oublier, ainsi qu’un mot dit dans un bal.

Mais je ne puis. Au lieu d’imiter l’animal
Qui va tapir sa mort dans le coin d’une haie,
Je fouille ma poitrine et tourmente ma plaie,
Comme un enfant rageur qui fait saigner son mal.

Je n’enterrerai pas ma peine; elle est trop forte.
J’ai beau sous terre avoir claquemuré la morte,
Je l’entends toujours geindre au fond du noir caveau.

Pour étouffer vraiment sa voix accusatrice,
Il faudrait m’arracher le cœur et le cerveau
Et me couler du plomb dans chaque cicatrice.

(Jean Richepin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’alligator (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2016



 

peinture-acrylique-tete-de-crocodile [1280x768]

L’alligator

Sur les bords du Mississipi
Un alligator se tapit.
ll vit passer un négrillon
Et lui dit: «Bonjour, mon garçon.»
Mais le nègre lui dit «Bonsoir,
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j’aurais tort
De parler à l’alligator. »
Sur les bords du Mississipi
L’alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

(Robert Desnos)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

DERIVE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 30 avril 2016



DERIVE

Je n’ouvrirai pas la porte d’écume
Qui scelle les creux bariolés de la mer
Ni les dunes bourdonnantes
Le soleil navigue dans les ramures méduse perdue
Une main se tapit dans l’ombre de mon bras
Ma voix frôle des voix têtues
C’est l’écorce de l’eau qui m’emprisonne
Toutes ses clés rouillées qui ferment ma gorge
Tous ses goémons sur le coeur
Pour me sauver
Je retranche mon enfance de ma vie
Mes premiers pas brodés d’herbe
Mes jeux dociles
Je vis avec lenteur.

(René Guy Cadou)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :