Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’éblouir’

Le regard voit son absence toute (Séverine Daucourt-Fridriksson)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2018



Illustration: Karen Lamonte
    
le regard voit son absence toute. parfois l’abîme se dénude
s’éblouit sans qu’aucun mot le ramasse

.

(Séverine Daucourt-Fridriksson)

 

Recueil: Salerni
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Orage (Jamel Eddine Bencheikh)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2017



Orage
Vérité proche du mensonge
Où tout revit et tout se ronge

Le torrent balaye les âges
L’enfant serre de la main
Une liane incandescente

Est-il besoin
De durer ainsi
Pour s’éblouir d’images furtives?

(Jamel Eddine Bencheikh)


Illustration: Serge Agombart

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LE DÉSIR N’A PAS DE LÉGENDE (XX) (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 3 septembre 2017




    
LE DÉSIR N’A PAS DE LÉGENDE (XX)

Le toit des villages est posé sur la terre
et les prés fuient de toutes parts
autour des murs blancs
qui avancent d’une maison par siècle.

Je pense à l’étonnement de ton ventre
qui regarde toujours mon désir pour la première fois.
Je pense aux forêts que nous faisons tomber
quand ma chair mûrit dans la tienne.

Je pense à la hauteur de l’été
sur la poussière des routes,
au ruisseau qui s’arrête un instant de couler
pour mieux s’éblouir de la nudité de la lumière.

A rester debout dans ce pays démesuré de clarté,
je sens que je n’ai pas assez de poumons
pour retenir la vie qui vient vers moi
à la façon dont ton corps vient vers le mien.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RÉVEIL (Valère Gille)

Posted by arbrealettres sur 8 juillet 2017



RÉVEIL

Mon cœur, que je croyais à jamais endormi,
Le voici, lentement, qui s’éveille parmi
Des pays inconnus de songe et de lumière.
L’air est tout embaumé d’une odeur printanière,
L’azur nacré du ciel s’enflamme, et le soleil
D’un baiser juvénile accueille mon réveil.

J’aime ! Les bois sont pleins d’oiseaux d’or et de roses,
Une immense bonté rayonne dans les choses ;
Dans les prés étoilés de fleurs et de rayons,
Sur chaque épi vermeil, vibrent des papillons,
Partout autour de moi le feuillage palpite ;
Sous les lilrfs neigeux et sous la clématite
Des colombes d’amour, deux par deux, tendrement,
Egrènent tour à tour leur long roucoulement.

J’aime ! j’aime ! Et voici qu’une terre nouvelle
Dans l’aurore à mes yeux ingénus se révèle.
Tout me parle et m’enchante, et mille et mille voix
Des bois et des vallons m’appellent à la fois.
Je comprends la chanson des oiseaux, les murmures
Qui babillent, confus, à travers les ramures.
Mon bonheur est partout : sous les bocages verts,
Dans les sources, les fleurs, le ciel ; et l’univers
Est un hymne d’amour qui monte dans la brise.
Il s’enfle et me soulève, et mon âme qu’il grise,
Emportée avec lui, s’épanche dans les cieux.
Des éclairs fulgurants éblouissent mes yeux ;

J’aime ! Je suis la vie et la force féconde,
Et mon cœur flamboyant illumine le monde.

(Valère Gille)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’agrandissement (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2017



retouche à l’agrandissement

un oiseau heurte
la paupière en suspens du lent matin d’été

dans la campagne une fenêtre s’éblouit
entre deux murets de chaux

l’horizon aiguise une faux

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JAN SIX (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2016



rembrandt-7-800x600

JAN SIX

Derrière sa tête le ciel se creuse
Cet homme seul
Qui lit à la fenêtre
Ouvre un autre espace
Comme dans un sablier d’or
Le temps s’éblouit
Et l’heure brève s’écoule absente
Adossé au soleil
Le visage porté par les ailes du col
Danseur immobile
Il se meut en lui-même
Et l’eau informe le verre
D’une buée fragile

(Heather Dohollau)

Illustration: Rembrandt van Rijn

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MATIN (Giuseppe Ungaretti)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2016




MATIN

Je m’éblouis
d’infini

(Giuseppe Ungaretti)

Illustration: Patrice Rivoallan

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :