Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’ébouriffer’

L’Arbre (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2021



L’Arbre

L’horizon à peine visible
Tremble de chaleur
Et s’habille de clarté
Les oiseaux s’ébouriffent
Dans la volupté des feuilles
Dont l’arbre se prosterne
Devant un toit hautain

Sous un ciel qui gesticule
Les herbes chantent
J’écoute le rire de la source
Qui coule avec un bruit de cailloux
Et je m’approprie l’espace
Qui m’est offert

Au fond du jardin
Un arbre solitaire frissonne sous la lune
Qui l’éclabousse
Et s’endort dans le froid
D’une nuit féminine.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Image (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2016



Image

Sous les herbes, ça se cajole,
Ca s’ébouriffe et se tripote,
Ca s’étripe et se désélytre,
Ca s’entregrouille et s’entrefouille,
Ca s’écrabouille et se barbouille,
Ca se chatouille et se dépouille,
Ca se mouille et se déverrouille,
Ca se dérouille et se farfouille,
Ca s’épouille et se tripatouille –

Et du calme le pré
Est la classique image.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Avez-vous jamais vu comment meurt un oiseau (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2015


Avez-vous jamais vu comment meurt un oiseau
Une pierre soudain qui tombe dans la cage
Cela ne chantera plus n’ébouriffera plus
Son plumage Cela meurt droit devenu plomb
Cela meurt on dirait un meuble tombé dans ma tête
Une marche manquée Un mot pour l’autre
Un oiseau que c’est triste un oiseau qui meurt

(Aragon)

Illustration: Jean-Baptiste Greuze

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :