Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘séché’

Identité (Karl Popper)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022




On peut dire qu’une feuille d’arbre verte change
lorsqu’elle devient brune,
mais on n’affirme pas qu’une feuille verte change
si on lui substitue une feuille brune.

Le devenir présente cette caractéristique essentielle
que la chose soumise au changement conserve son identité à travers ce changement.
Et cependant, elle doit devenir autre :
de verte qu’elle était, elle devient brune,
d’humide elle devient sèche ;
elle était chaude, la voici froide.

(Karl Popper)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Derrière le Miroir (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022




Derrière le Miroir ma mère, enfant,
joue dans la ruelle sèche.
Elle sent les yeux de la Madone entre
les figuiers et les chênes frais de résine.

Son collier de corail au cou,
elle s’en va, heureuse, le long des berges
en cet instant de vie de mil
neuf cent deux, dans un soupir.

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Donne-moi un fruit doux (Michel Cosem)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2021



Donne-moi un fruit doux
ma gorge est sèche
la vie est râpeuse
et les portes du jardin se sont refermées.

(Michel Cosem)


Illustration: Gustav klimt

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai envoyé trois fleurs séchées (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2021



J’ai envoyé trois fleurs séchées
Pour donner de mes nouvelles
Puis je me suis enfoncé dans la forêt

(Thierry Cazals)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

A la façon du serpent (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2021



A la façon du serpent
ses peaux sèches
ont acquis
leur recommencement
dans l’oubli d’elles-mêmes

(Bernard Montini)


Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le sang coule paisible et indifférent (William Carlos Williams)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2020



Le sang coule paisible et indifférent, ni le visage
ne souffre ni le sol ne sue ni la
bouche n’est sèche.

(William Carlos Williams)

Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Faut-il croire que nos rêves nous laisseront mourir (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2020



Illustration: Sophie Rocco
    

faut-il croire que nos rêves
nous laisseront mourir
pareils à des fruits séchés
sur des pailles violentes

ô trop naturelle solitude

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Lettre à la femme aimée au sujet de la mort Fresque peinte sur un mur obscur
Traduction:
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes deux (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 24 octobre 2019



George Clair Tooker 1920-2011 - American Magic Realist painter - Tutt'Art@ (41)

Illustration: George Clair Tooker
    
Nous sommes deux

Nous sommes deux
Nous sommes deux
Huit heures vont bientôt sonner.
Eteins la lampe, le gardien frappe

Ce soir ils reviendront nous voir.
L´un va devant, l´un va devant
Et les autres suivent derrière
Puis le silence et puis voici
La même chanson qui revient

L´un va devant, l´un va devant
Et les autres suivent derrière
Puis le silence et puis voici
La même chanson qui revient

Il frappe deux
Il frappe trois
Il frappe mille vingt et trois
Tu as mal, toi
Et j´ai mal, moi
Qui de nous deux a le plus mal?
C´est l´avenir qui le dira

Nous sommes deux
Nous sommes trois
Nous sommes mille vingt et trois
Avec le temps, avec la pluie
Avec le sang qui l´a séché
Et la douleur qui vit en nous
Qui nous transperce et qui nous cloue

Nous sommes deux
Nous sommes trois
Nous sommes mille vingt et trois
Avec le temps, avec la pluie
Avec le sang qui l´a séché
Et la douleur qui vit en nous
Qui nous transperce et qui nous cloue.

Notre douleur nous guidera
Nous sommes deux
Nous sommes trois
Nous sommes mille vingt et trois

(Georges Moustaki)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes partis (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2018



Grand-Père 

Nous sommes partis un jour de septembre
au cœur d’un bateau qui complotait notre naufrage
Nous sommes partis comme pour une entreprise de liquidation
au coeur d’un bateau qui fit naufrage
Mais les printemps et les automnes durant quatre ans
et les neiges et les pluies et les accalmies débilitantes durant quatre ans
et les contraintes et les courbatures pour les tâches qu’on accomplit dents serrées
et la solitude sèche comme un arbre sans feuilles…

(Guy Lévis Mano)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

RUTILE (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2018



RUTILE

Sang séché. Fièvre figée du feu.
Gisant des clairs filons où ton destin s’éploie.
Oui. Gisant aux mains jointes des ères.
Toi, le glas du soleil, le tocsin des calcaires.

(Jacques Lacarrière)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :