Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’embrumer’

S’asseoir sur un murger… (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2017



Illustration: Alexander Nedzvetskaya
    
S’asseoir sur un murger…

S’asseoir sur un murger, les pieds dans les broussailles
Et les doigts enlacés aux rugueuses pierrailles,
Seule avec les lointains où le soleil se meurt,
Seule avec sa pensée et seule avec son coeur.

Respirer le parfum des herbes attiédies,
Ecouter la cigale aux lentes psalmodies
Vibrer parmi les brins séchés des serpolets,
Voir s’embrumer du soir le vitrail violet.

Voir s’élever du creux des placides jachères,
En arceaux imprécis, l’encens crépusculaire,
Et l’orchis opalin de la lune, aux prés bleus
Du ciel, éparpiller son pollen nébuleux.

Savourer cette odeur de la lande que baigne
Quelque ruisseau muet et filtrant sous les sphaignes,
Savourer cette odeur enivrante qui sort
Mystérieusement de la gèbe qui dort.

Goûter le souffle obscur de la forêt prochaine
Dont le frisson murmure au feuillage des chênes,
La fauve et l’âcre odeur qui vient comme un baiser
De faune sur la bouche ardemment se poser.

Et n’être que la nuit, le parfum, la bruyère,
Le tourbillon léger des derniers éphémères,
Etre le serpolet bruissant sous ma main,
Fuir hors de ce cachot qu’on nomme un coeur humain,

Mais, dans l’humilité douce des moindres choses,
Devenir l’herbe morte où le grillon repose,
Ou bien le roitelet lassé de pépier
Qui perche sommeilleux aux branches des ronciers.

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi regardes tu la lune? (Anouk Aïata)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2017



 
Illustration: ArbreaPhotos
    
Pourquoi regardes tu la lune?
De cet air triste et songeur
Pourquoi regardes tu la lune?
Que trouves tu dans cette lueur?

Un peu d’espoir, un peu d’amour
Que tu ne vois pas en plein jour
Un peu de bonheur, pas trop de larmes
Un sourire à l’ombre d’un charme

La lune est belle, elle le sait,
elle s’embrume de rouge sablé,
Quand le ciel saigne en magenta
La lune dit « Regardez-moi »

Pourquoi regardes tu la lune?
Que trouves tu dans cette lueur?

Elle se reflète dans tes yeux
Elle y déverse de sa lumière bleue
La lune est pleine ce soir c’est beau
On pourrait peut-être prendre une photo

Mets toi devant, voilà souris
Allez souris, allez je t’en prie
Non tu ne peux pas, ne souris pas
La lune pleure, regarde-la

Pourquoi regardes tu la lune?
Que trouves tu dans cette lueur?

De la chaleur, du réconfort
Des fleurs séchées, perdus dehors
Le soleil n’a que sa lumière
Celle des étoiles est trop amer

Réveille moi lorsque tu pars
Embrasse moi s’il n’est pas trop tard
La lune n’a rien de mieux à faire
que de s’accrocher au dessus de la Terre

Et faire rêver le monde entier
A travers ses rayons de beauté
Au clair de la lune on oublie
Ca l’ami Pierrot l’a compris

Ne pleure plus, sèche tes yeux
Allons faire un tour, tous les deux
Sous le ciel noir de cette nuit
La lune n’est pas là aujourd’hui

Pourquoi regardons-nous la lune?
De cet air triste et rêveur
Pourquoi regardons-nous la lune?
Que nous apporte cette lueur?

(Anouk Aïata)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Communion (Marie Dauguet)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2017




    
Communion

Près des ruisseaux obscurs dont se plisse la moire
Et que moirent parfois d’agiles frissons d’or,
Comme en un sanctuaire, archaïque trésor,
Des iris ont ouvert leur bleuâtre ciboire.

Le vain réel s’embrume au fond de ma mémoire:
Jours tièdes, affadis! Dans la flamme se tord
Consumé par mes soins le poussiéreux grimoire.
Voluptueux iris qui fleurissez le bord

De l’ombre et du mystère, accueillez et ma lèvre
Et la sienne, – où la mienne en la mordant s’enfièvre, –
Offrez à mes désirs d’extases altérés

Insatiablement ces parfums qui vous baignent,
Grâce au mystique vin que vous nous verserez,
Que plus intensément nos deux âmes s’étreignent.

(Marie Dauguet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :