Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’enchaîner’

Circuits (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2019



Circuits

Sur les claviers du monde
Il s’enchaîna aux mondes
Communiqua par affichage
Par écrans par claviers

Il codifia ses mots
Intégra les mémoires
Procéda par classements
Par chiffres par unités

Circulant sans mesure
D’un indice à l’autre
Il musela sa bouche
Gorgée de souffles clandestins

Il rompit les sentiers
Vers les replis de l’être
Entrava les silences
Et la source des tréfonds.

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En ton nom, en mon nom (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2017



Illustration: Margarita Sikorskaia
    

En ton nom, en mon nom, nous pénétrons dans notre nuit
Mesurons ses distances
Regardons comment elle s’élève
Et comment il change son nom et ses régions

Nous partons
Dans l’alphabet de nos jours
Dans ses passions
Ma voix et la tienne s’enchaînent, chanson après chanson
Nous voilà, buvant nos tréfonds
Psalmodions leurs versets
Nous ne voulons que l’errance dans nos corps
Nous ne voulons qu’avancer dans l’espace de la transgression

(Adonis)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit me prête un peu de son immensité (François Montmaneix)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2016



La nuit me prête un peu de son immensité
je lui cède en échange quelques uns
des maux de tête acérés
qui de leurs dents et de leurs griffes
arment un rongeur invisible
au cœur de cet arbre le mien
habité par des vertiges
sans qui j’ignorerais où je suis
je les regarde s’en aller
va-t-il me manquer quelque chose ?

Suis-je amputé de la douleur
qui offrait un refuge aux idées
faites pour n’être pas conçues ?

Je vais m’enchaîner au vent par la tête
et je m’écoulerai avec lui
lié sans défense au temps sans souffrance
à la fin j’apprendrai – je le sais –
que pour apercevoir la bête
à qui je dois de connaître ma vie
il me faudra demain abattre l’arbre.

(François Montmaneix)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous suivons l’ombre portée d’un espoir (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2016



Le sable n’oublie pas la pesée de nos jours,
les pavés se souviennent, malgré les pluies,
et si l’on retrouve nos traces,
c’est avec leur accord;
ainsi notre désert a ses fontaines,
lorsque tout semble s’égarer

Tout insecte s’enchaîne
en cherchant sa lumière

Nous suivons l’ombre portée d’un espoir

(Philippe Jones)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Contrainte (Octavio Paz)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2015




Contrainte

Court et s’attarde sur mon front
lente et s’abîme en mon sang
l’heure passe sans passer
en moi se sculpte et se dissipe

Je suis le pain pour sa faim
moi le coeur qu’elle déserte
l’heure passe sans passer
effaçant ce que j’écris

Amour qui passe et peine fixe
en moi combat repose en moi
l’heure passe sans passer
corps de mercure et de cendre

Creuse ma poitrine et ne me touche
pierre perpétuelle qui ne pèse
l’heure passe sans passer
et c’est une blessure qui s’enflamme

Le jour est court l’heure immense
heure sans moi moi et sa peine
l’heure passe sans passer
en moi s’enfuit en moi s’enchaîne

***

Apremio

Carre y se demora en mi frente
lenta y se despeña en mi sangre
la hora pasa sin pasar
y en mí se esculpe y desvanece

Yo soy el pan para su hambre
yo el corazón que deshabita
la hora pasa sin pasar
y esto que escribo lo deshace

Amor que pasa y pena fija
en mi combate en mi reposa
la hora pasa sin pasar
cuerpo de azogue y de ceniza

Cava mi pecho y no me toca
piedra perpetua que no pesa
la hora pasa sin pasar
y es una herida que se encona

El día es breve la hora inmensa
hora sin mí yo con su pena
la hora pasa sin pasar
y en mí se fuga y se encadena

(Octavio Paz)

Illustration: Ibara

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :