Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’enchevêtrer’

Au soir (Marie-Jeanne Durry)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2019



Au soir quel dieu s’approchant nous rejoindrait enfin aux légendes et aux métaphores,
ferait de toi, de moi, ces deux arbres accolés dont les cimes frissonnent l’une vers l’autre
tandis que s’enchevêtrent les profondes racines, le lierre enlacé au tronc,
le chèvrefeuille jailli du coeur désormais immobile pour fleurir dans l’autre coeur qui ne bat plus ?

Sous notre forme humaine, ô rencontre qui aura duré autant que nous !
O compagnon avec ton pas accordé au mien sur toutes les routes de la terre !
Amour sans habitude !
Et ta voix sous laquelle je me lèverais de la mort si les morts pouvaient entendre.

(Marie-Jeanne Durry)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tous ces archipels (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2016



Et tous ces archipels de globes éphémères
S’enchevêtrent poussant leurs hymnes éperdus
Et nul témoin n’entend, seul au-dessus des sphères,
Se croiser dans la nuit tous ces sanglots perdus!

Et c’est toujours ainsi, sans but, sans espérance…
La Loi de l’Univers, vaste et sombre complot
Se déroule sans fin avec indifférence
Et c’est toujours l’universel sanglot!

(Jules Laforgue)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il suffirait (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2016



Il suffirait
d’être personne ou presque
un territoire inoccupé

D’être la part d’avant

Où s’enchevêtre
et se défait paisible
le possible

Ecrire pour accroître
le chaos

Pour une chance
de tout recommencer
encore

(Werner Lambersy)


Illustration: Ivan Rabuzin

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :