Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’entendre’

Laisser faire (Henri Meschonnic)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2018



 

laisser faire
ne fait pas de bruit
se taire
ne fait pas de bruit
mais tout ce silence
de tous ceux qui se taisent
fait un bruit à ne plus vivre
mentir ne fait pas de bruit
mais mentir mentir sur mentir
finit par faire un bruit à ne plus
s’entendre
un bruit de fin du monde

(Henri Meschonnic)

Illustration: Zdzislaw Beksinski

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mots (Paul Louis Rossi)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2018



 

Les mots

Les mots exquis
les mots esquifs
les mots esquisses
les mots excessifs

Sur la molesquine
d’un divan trop rouge
pour s’entendre ne font
rien au contraire

(Paul Louis Rossi)

Illustration: René Gruau

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

On marche ensemble (Fabienne Courtade)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2018



Illustration : Malované obrázky

    

on marche ensemble, rue du faubourg
Au milieu des marchands

On glisse ensemble

ses cheveux

le mouvement de son corps

et la peur
comme éblouissement

fragments de la grâce
(suite toujours

je tourne autour
rien ne s’achève

je recommence
je dis quelques mots
je parle encore

c’est moi qui fournis les éblouissements
je fais un pas de plus

le chemin est sans rêve
je garde les autres mémoires

la peau de nos corps très fine

et tout s’entend du dehors

(Fabienne Courtade)

 

Recueil: Le même geste
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mélusine instruisant ses fils (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018



Illustration
    
Mélusine instruisant ses fils

Quand on joue avec le feu
il est très important
d’être gracieux

Si les arts prennent du temps
seul celui-ci, Messieurs
d’emblée s’entend

Il n’est pas d’atermoiements
Dansez avec le feu
Riez gaiement

Il n’est ni Moins bien ni Mieux
le mot Parfaitement
Régne en ce lieu

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je vis constamment projeté vers le futur (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017




Je vis constamment projeté vers le futur:
si je bois un verre de vin,
si je ris haut et fort avec mes amis,
je me regarde rire,
et je m’entends crier
avec un immense désespoir.

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration: Krøyer

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paroles dans un parc (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2017



Paroles
Dans un parc.

Deux femmes assises.

Paroles, on voit bien,
Moins pour le dire,
Que pour s’entendre dire

Et donc se savoir
Un peu présentes
Au jour.

(Guillevic)


Illustration: Paul Gauguin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cercle (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2017


973475236_small

Cercle

Tu es un frère,
On peut s’entendre.

Fais-moi pareil,
Enferme-moi.

Réchauffons-nous,
Vivons ensemble

Et méditons

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

L’ART D’AIMER (Manuel Bandeira)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



 

L’ART D’AIMER

Si tu veux sentir le bonheur d’aimer, oublie ton âme,
C’est l’âme qui gâte l’amour.
En Dieu seul, elle peut trouver satisfaction,
Jamais en une autre âme.
En Dieu seul — ou hors du monde.

Les âmes sont incommunicables.

Laisse ton corps s’entendre avec un autre corps.

Les corps s’entendent, les âmes non.

(Manuel Bandeira)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a beaucoup d’arbres (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2017



    
Il y a beaucoup d’arbres qui vivent ensemble
Ils se sont pas tous de la même famille et ils s’entendent bien
Il y a beaucoup de têtes penchées les unes sur les autres

On a coupé quelques arbres pour que les hommes puissent passer
Mais les arbres semblent s’aimer beaucoup les uns les autres
Et ceux qui sont restés se tendent les bras par-dessus la route
Cette étrangère indifférente qui les sépare
Qui continue toujours et pourtant ne va pas partout

Les arbres ont très bon coeur la forêt est très hospitalière
C’est peut-être parce que les arbres ont toujours la tête près du ciel

(Pierre Albert-Birot)

 

Recueil: Poèmes à l’autre moi précédé de La Joie des sept couleurs et suivi de Ma morte et de La Panthère noire
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cercle (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2017


cercle

 

Tu es un frère,
On peut s’entendre.

Fais-moi pareil,
Enferme-moi.

Réchauffons-nous,
Vivons ensemble
Et méditons.

(Guillevic)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :