Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’enterrer’

INVENTAIRE DE L’ARCHE (Jean Dypreau)

Posted by arbrealettres sur 17 juin 2018



INVENTAIRE DE L’ARCHE

Le caméléon
Face à l’arc-en-ciel,
il s’exerce.

Le cygne
Il entre la tête
dans son miroir.

Le mouton
Il va flairer
aux mains de la fileuse
un peu de son passé.

L’aigle
Il regarde toujours plus haut :
il a peur du vertige.

L’éphémère
Je suis éphé…
mère, achève son fils
en lui fermant les yeux.

La taupe
Dès ma naissance
mes parents m’apprirent
à m’enterrer.

Les hippocampes
Aux kermesses de la mer
il y a des manèges d’hippocampes.

(Jean Dypreau)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une Femme Avec Toi (Nicole Croisille)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2018




Nicole Croisille
    
Une Femme Avec Toi

Je fréquentais alors des hommes un peu bizarres
Aussi légers que la cendre de leurs cigares
Ils donnaient des soirées au château de Versailles
Ce n’étaient que des châteaux de paille
Et je perdais mon temps dans ce désert doré
J’étais seule quand je t’ai rencontré
Les autres s’enterraient, toi tu étais vivant
Tu chantais comme chante un enfant
Tu étais gai comme un italien
Quand il sait qu’il aura de l’amour et du vin
Et enfin pour la première fois
Je me suis enfin sentie:
Femme, femme, une femme avec toi
Femme, femme, une femme avec toi
Tu ressemblais un peu à cet air d’avant
Où galopaient des chevaux tous blancs
Ton visage était grave et ton sourire clair
Je marchais tout droit vers ta lumière
Aujourd’hui quoi qu’on fasse
Nous faisons l’amour
Près de toi le temps parait si court
Parce que tu es un homme et que tu es gentil
Et tu sais rendre belle nos vies
Toi tu es gai comme un italien
Quand il sait qu’il aura de l’amour et du vin
C’est toujours comme la première fois
Quand je suis enfin devenue:
Femme, femme, une femme avec toi
Femme, oh! femme, une femme avec toi
Femme, femme, une femme avec toi.

(Nicole Croisille)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si ton visage (Coplas Poèmes Andalous)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2017




    
Si ton visage était une église,
si ta chambre était un autel,
et ton lit un tombeau,
j’irais m’y enterrer vivant.

(Coplas Poèmes Andalous)

 

Recueil: Coplas Poèmes de l’amour andalou
Traduction: Guy Lévis Mano
Editions: Allia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je sais le pétale (Dominique Sampiero)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



je sais le pétale le regard éclaté
la fleur que nous voulons pour modèle
le fleuve de l’air libre ses odeurs
le goût des jardins dans la bouche

je sais le passeport pour s’enterrer vivant
l’automne entre l’arbre et la grande douleur
la patience apprivoisant la glycine

je sais les signes qui me traversent
et qui ne me laissent jamais seul

(Dominique Sampiero)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fragments (Jean Dypreau)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2016



Le Caméléon
Face à l’arc-en-ciel
Il s’exerce

Le Cygne
Il entre la tête
Dans son miroir

Le Mouton
Il va flairer
Aux mains de la fileuse
Un peu de son passé

L’Aigle
Il regarde toujours plus haut
Il a peur du vertige

La Taupe
Dès ma naissance
Mes parents m’appprirent
A m’enterrer

Les Hippocampes
Aux kermesses de la mer
Il y a des hippocampes

(Jean Dypreau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Faire son jour (Pierre-Albert Jourdan)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2016



lettres

Faire son jour
comme on dit faire son trou.
Mais pas en s’enterrant.
En s’aérant.

Avec des mots, bien sûr,
mais aussi avec ce que le dérapage des mots
peut t’apporter de distance par rapport à eux.

T’éloigner d’une souveraineté suspecte.

(Pierre-Albert Jourdan)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :