Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’identifier’

Credo (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2019



Illustration: Ira Mitchell-Kirk
    
Credo

Au fond de la lumière, la joie qui me frôle;
Je sais bien qu’il n’y a pas de différence entre elle et mon âme.
Dans les flots de conscience
Issus de la même source incandescente
J’avais été oint,
sur mon front j’ai reçu les marques du triomphe
on m’a appris que je suis l’héritier de l’immortalité;
dans ce monde du multiple
je peux m’identifier avec le suprême Moi,
j’ai le droit de poursuivre la voie de l’extase !

***

Credo

The touch of joy I sense at the core of light,
I know it for ce rtain that my soul is not distinct from it.
From the same ori ginal luminous source
With the holy current of consciousness
I have been baptised,
Victory has anointed my forehead,
Intimating my heritage of immortality;
I have the right to be identified
With the supreme Self
In a marvelous world,
I have access to the way of Joy.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: Tantôt Dièse, Tantôt Bémol
Traduction: Prithwindra Mukherjee
Editions: Shahitya Prakash

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je me traduis (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    

Je me traduis

Je me traduis dans un autre langage
pour mieux me lire et mes yeux sont fermés.

Si je rencontre Emily Dickinson
ou Pessoa, je conquiers deux planètes

et je connais l’ivresse de l’espace.
Objet volant, l’être s’identifie

à qui le parle. Est-il un homme au monde
pour exister sans tous les mots de l’autre ?

Chaque murmure est celui du feuillage
quand nous restons en attente du vent.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Calme béatitude… (Georges Sand)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2017



J’ai passé bien des heures de ma vie
à regarder pousser l’herbe
ou à contempler la sérénité des grosses pierres
au clair de lune.
Je m’identifiais tellement au mode d’existence de ces choses tranquilles,
prétendues inertes,
que j’arrivais à participer à leur calme béatitude…

(Georges Sand)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par le Vide (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2016



Par le Vide, le cœur de l’Homme peut devenir
la règle ou le miroir de soi-même et du monde,
car possédant le Vide et s’identifiant au vide originel,
l’Homme se trouve à la source des images et des formes.
Il saisit le rythme de l’Espace et du Temps ;
il maîtrise la loi de la transformation.

(François Cheng)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sans loi pas de faute sans Coeur pas de vie (Seng Ts’an)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2016



Sans loi pas de faute
Sans Coeur pas de Vie
Que les pouvoirs aillent jusqu’aux limites de la destruction
les limites suivront la noyade des pouvoirs

Les limites viennent des limites des capacités
Les capacités viennent des possibilités des limites
Désir et savoir, ces deux extrémités
à l’origine sont unité, vacuité

Dans le vide unique les deux s’identifient
chacun contenant les dix-mille-formes
Ne pas distinguer subtil et grossier
vaut mieux qu’être partial et sectaire

*

(Seng Ts’an)

 

Illustration: Daniel Martineau

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Loin, loin (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



Loin, loin,
Au crépuscule haut
L’étoile point.

Je demande à la nuit
Une réponse qu’elle ignore.

Je ne sais pas aimer assez
Pour m’identifier au mystère.

(Lucie Albertini)

Illustration: Renaud Baltzinger

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :