Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘silence’

NEIGE (Marie-Claire d’Orbaix)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2019



 

NEIGE

Il neige, d’une légère et rêveuse,
Et folâtre et flâneuse,
Et neuve neige.
Depuis le matin,
A pas dansants, elle vient
Du fond paisible
Des horizons aériens.
Depuis le matin,
Vers le coeur des petites filles
Descend un rêve battant,
Car n’est pour elles que s’éparpille
Le vol de ces blancs mouvements.

Neigez, ma pure et belle lumière,
Sur les visages et les chaumières,
O silence en fleur qui tombe,
Sur la nuit et les pleurs du monde…

(Marie-Claire d’Orbaix)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Du silence sans fond (Dominique Labarrière)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2019



Gouttelettes sous les branches
Grand silence d’après la pluie
Du silence sans fond
S’élève le chant d’un oiseau

(Dominique Labarrière)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Si tu as touché mon corps (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2019



 

Lauri Blank -    (1)

Si tu as touché mon corps
draine dans tes doigts beaucoup de lumière
ne t’en va pas avec le désir
alourdissant tes reins comme une obsession de plomb
si tu as touché mon corps
éteins tes prunelles et laisse vierge le silence

celles qui sont parties sans rien dire
avec leurs mains chaudes et humides
ont eu autre chose que mon sourire

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Lauri Blank

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Images de l’homme immobile (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2019


 


 

Gaspare Traversi   ex

Images de l’homme immobile

Recroquevillé
la main lourdement plaquée sur sa hanche
mon camarade a murmuré : ça y est.

Le silence était lisse — comme la prairie était verte
qui hacha le sifflement des obus.
C’est très simple — et c’est cela la mort.
Je pars les bras ballants.
Un camarade est mort

qui me souriait racontait et chahutait…
Et c’est arrivé
et je ne suis pas certain que ce soit arrivé
et que mille morts soient plus tragiques qu’un mort.

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Gaspare Traversi

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’homme parla longuement (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2019


 


Oskar Kokoschka

 

L’homme parla longuement. Sa parole était chaude et dense.
Longuement on l’écouta. On ne s’aperçut pas de son départ.
Le silence continuait de parler.
Le lieu avait gardé la parole.

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Oskar Kokoschka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il le savait (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2019


 


 

Javier Clavo

Il le savait à mesure de l’ignorance
Et cela prenait coeur dans son silence
Comme une goutte ailée de miel
Pour se poser sur la bouche épouse.

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Javier Clavo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les yeux brûlés de n’avoir pas dormi (Josée Tripodi)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2019




    
Les yeux brûlés de n’avoir pas dormi
J’ai juste le droit d’écouter
Le silence de la rue
À travers le vacarme du sang
Qui bout dans mes oreilles

Les autos glissent
Le vent se tait
Les platanes effeuillés
N’ont rien à dire

Il me vient un désir
D’offenser cette paix
Par l’envol brisé
D’un corps

(Josée Tripodi)

 

Recueil: Le temps court plus vite que moi
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corps ouvert (Jean Pérol)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2019



Illustration: Gabriel Gebka
    
Corps ouvert

Vie et mort chacune tire
sur l’étoffe de mon corps
cette peau qu’on sent frémir
va craquer sous leurs efforts

on verra parmi tant d’os
et de nerfs mal assemblés
le silence les yeux clos
le soleil qui l’a comblé.

(Jean Pérol)

 

Recueil: Poésie I (1953-1978)
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PANORAMA PAISIBLE (Germain Droogenbroodt)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2019



Illustration
    
PANORAMA PAISIBLE

De l’autre côté de la fenêtre
un jardin avec des orangers.

Entêtant
le parfum des fleurs

Pas d’hommes
pas de voitures
un ciel sans nuages

Seul un merle
chante du silence
la perfection.

*

Vredig panorama

Aan gene zijde van het venster
een tuin met sinaasappelbomen

Bedwelmend
het parfum der
bloesems

Geen mensen
geen auto’s
wolkeloos de hemel

Alleen een merel
die van de stilte
de volkomenheid bezingt.

*

宁静的全景图

窗户的另一边
有橘子树的花园
花朵的芳香
醉人
没人
没汽车
天空也无云
只有一只黑鸟
在颂扬寂静的
完美。

*

PEACEFUL PANORAMA

On the other side of the window
a garden with orange trees

Intoxicating
the perfume of the blossoms

No people
no cars
a cloudless heaven

Only a blackbird
praising the perfection
of silence.

*

PANORAMA SPOKOJU

Po drugiej stronie okna
ogród z drzewami pomarańczy
upajający
wonią kwiecia

Żadnych ludzi
żadnych samochodów
bezchmurne niebo

Tylko kos
pochwalnie sławi
doskonałość ciszy

*

FRIEDLICHES PANORAMA

Vor dem Fenster
blühen die Orangenbäume
und verbreiten ihren betäubenden Duft

Keine Menschen
keine Autos
wolkenlos der Himmel

Nur eine Amsel
die die Vollkommenheit
der Stille besingt.

*

PANORAMA APACIBLE

Al otro lado de la ventana
un jardín de naranjos

Embriagador
el perfume de las flores

Sin personas
sin coches
El cielo despejado

Tan solo un mirlo
ensalzando la perfección
del silencio.

*

PANORAMĂ PAȘNICĂ

La geam
portocali înfloriți,
parfum îmbătător

Nici oameni
nici mașini
doar cerul senin

Și mierla proslăvind
perfecțiunea liniștii
c-un tril.

(Germain Droogenbroodt)

 

Recueil: ITHACA 582
Traduction: Français Elisabeth Gerlache / Original Néerlandais / Chinois Chine Zhou Dao / Anglais Germain Droogenbroodt / Polonais Mirosław Grudzień – Małgorzata Żurecka / Allemand Wolfgang Klinck / Espagnol Rafael Carcelén / Roumain Gabriela Sonnenberg
Editions: POINTS
    

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la Rochecourbière (Michael Edwards)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2019


caponigro.stone.voices

A la Rochecourbière

L’air écoute:
Nul bruit ne l’amuse.

Un soleil blanchi
Sur un ciel dénudé.

La distance fait
Trembler les champs.

Nous marchons sur un sol
Sec, et percevons

Ou croyons percevoir

La voix des pierres:
Silence des oiseaux.

***

At La Rochecourbière

An alertness of air
No sound impedes.

A whitened sun
On the naked sky.

Distance disturbs
Trembling fields.

We step on the dry
Earth an hear

Or strain to hear
The voice of stone,

The silence of birds.

(Michael Edwards)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :