Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘sillons’

L’immobilité me convient (Georges Jean)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2016



Se ramasse au fond du Temps
Le secret des longues routes

Visages emplis de vent
Marais ouverts au soleil

Promenade d’un enfant
J’entends le bruit sec des feuilles

Sillons abandonnés où rouillent des charrues

Sombres forêts perdues où passait une fille
Et ses cheveux d’ardoise et ses mains de genêts

Le soir est écarté aux limites du ciel

L’immobilité me convient

Alors les mots
comme des bulles
montent.

(Georges Jean)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je veux mourir dans tes cheveux (Claude Esteban)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2015



chevelure

 

Je veux mourir dans tes cheveux.
L’âme est trop lente ici.
La chair ne connaît rien que sa blessure.
Tant de nuits sans désir.
Ne tarde plus.
N’attends pas que ma sève se partage.
Nous avions conjuré la peur.
Epouse-moi.
Je suis seul.
Je suis nu.
J’ai mangé tout le mal sur d’autres lèvres.
Je veux mourir dans tes sillons.

(Claude Esteban)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :