Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘simultané’

De la bouche et des yeux (Jean-Paul Chague)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2018


 


 

Anne-Marie Zilberman (18)

de la bouche et des yeux

la traduction simultanée
de langues différentes

(Jean-Paul Chague)

Illustration: Anne-Marie Zilberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent. Le vent profond et noir (Jean Laude)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2018



 

le Vent

Le vent. Le vent profond et noir. Or le vent immobile.

Très proche infiniment du centre, interrogeant l’obscur, avec une respiration inquiète, et des images sans images.

Qui suis-je, en cette chambre ? Il est un échange équivoque où tremble, dans l’espace des murs simultanés,

le présent simple

(Jean Laude)

Découvert chez Lara ici

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les canards dans le ciel (Pierre Garnier)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2018




    
les canards dans le ciel
successifs simultanés.

(Pierre Garnier)

 

Recueil: Ornithopoésie
Traduction:
Editions: Des Vanneaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Il n’y a pas de vieille joie (Bernard Chambaz)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2018




    
Est-ce qu’on peut dire qu’il n’y a pas de vieille joie
mais que la joie
est toujours
neuve — fraîche simultanée
et pourquoi pas repeinte à neuf
comme les traces
de l’orage dans un grand champ
d’avoine ou un chapeau de paille emporté par le vent
même s’il est dangereux
depuis l’enfance de se pencher par la fenêtre
d’un train —

(Bernard Chambaz)

 

Recueil: Etc.
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Plein et le Vide (Carlos Drummond de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2016



Le Plein et le Vide

Oh si je me souviens et combien.
Et si je ne me souvenais pas?
Autre serait mon âme,
bien différent mon visage.

Oh comme j’oublie et combien.
Et si je n’oubliais pas?
Je serais l’homme-étonnement,
sans tête déambulant.

Oh comme j’oublie et me souviens,
comme je me souviens et oublie,
par flux égaux
et simultanés enlacements.
Mais comment puis-je, à la fin,
recomposer mes déguisements?

Quel coffret étrange recèle
en moi sa brume et ses cendres,
son patrimoine de flammes,
tandis que la vie confère
sa limite, et que chaque heure
est une heure dévolue
dans la balance de la mémoire
qui pleure et qui rit, partagée?

(Carlos Drummond de Andrade)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ENCORE DÉDICACE DE L’ENFANCE : L’ÉCALAGE DES NOIX (Aïgui)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2016



 

noix

ENCORE DÉDICACE DE L’ENFANCE : L’ÉCALAGE DES NOIX

ô coudes roses !

en troupe simple :

sur les rondins
vous écalez les facettes des noix

se reflétant
des grains
et de la face lisse de la route

comme de légers quartiers

simultanés ! … propres —

ô tellement ! — qu’il semble : cela est appelé longtemps
comme une série sonore :

à librement marteler
au-dessus du champ
au-dessus des rondins :

avec d’aériens osselets! —

comme en mémoire — de l’ordre des choses

harmonieux et pur :

ordre des choses

qui jadis fut

(Aïgui)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En deux (Christian Hubin)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2016



Comme en deux,
simultané.

Par intervalles où
toute la colline –

Aucun poids, aucun son.

En
deux.

(Christian Hubin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

De noirs galops serrés déterrent vos empreintes (Pierre-Alain Tâche)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2015



De noirs galops serrés déterrent vos empreintes
et comme un taureau bien armé
qui gagne d’invisibles tours
des lieux sûrs
vous méditez de grands essors simultanés

Le corps rompu des horizons palpite
La foudre fend le socle des collines
et ceux que vainc l’aube tranchante et brève
la cire étanche leur ouïe
et le cachet d’une ombre infiniment plus grande
soude leurs cils

(Pierre-Alain Tâche)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :