Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘singe’

Longue nuit (Masaoka Shiki)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



 

Longue nuit
le singe rêve aux moyens d’attraper
la lune

(Masaoka Shiki)

 

 

Publicités

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’heure exacte (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2017



 

Valentine Hugo

L’heure exacte
A Valentine Hugo.

L’heure exacte marque la rage
Aux dents de singe
Vingt-quatre couchera de soleil
Sur un horizon ridicule
Vingt-quatre couchers de province
Aux joues exquises
Ont fini de délibérer

Et mille lieues de fuite à débrider
Rayon maigre innocent
Et la spirale de lanières qui s’écroule
Au seuil des plaies au seuil du baume

Mal funèbre mal d’encre
Caché par des doigts purs
La glaise de l’automne alourdit le feuillage
Le cheval arrivé ne dépassera pas
La corde pour se pendre
L’horloge enfarinée dit l’heure du départ
Mais elle est arrêtée.

(Paul Eluard)

Illustration: Valentine Hugo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tous les Dieux (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2017



Illustration: Marc Chagall

    

Tous les Dieux,

— tous ces êtres supérieurs et magnifiques,
dont sont encore, pour nous, remplis le Ciel et la Terre,

— tous sont nés entre l’os frontal et l’os occipital de ce mammifère,
proche parent du singe, l’homme !

Ainsi le charbon se fait diamant,
et le mollusque crée la perle.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

LE STATUAIRE ET LA STATUE DE JUPITER (Jean de la Fontaine)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



 

LE STATUAIRE ET LA STATUE DE JUPITER

Un bloc de marbre était si beau
Qu’un Statuaire en fit l’emplette.
« Qu’en fera, dit-il, mon ciseau ?
Sera-t-il Dieu, table ou cuvette ?

Il sera Dieu : même je veux
Qu’il ait en sa main un tonnerre.
Tremblez, humains. Faites des voeux ;
Voilà le maître de la terre. »

L’artisan exprima si bien
Le caractère de l’Idole,
Qu’on trouva qu’il ne manquait rien
À Jupiter que la parole.

Même l’on dit que l’ouvrier
Eut à peine achevé l’image,
Qu’on le vit frémir le premier,
Et redouter son propre ouvrage.

À la faiblesse du sculpteur
Le Poète autrefois n’en dut guère,
Des dieux dont il fut l’inventeur
Craignant la haine et la colère.

Il était enfant en ceci :
Les enfants n’ont l’âme occupée
Que du continuel souci
Qu’on ne fâche point leur poupée.

Le coeur suit aisément l’esprit :
De cette source est descendue
L’erreur païenne, qui se vit
Chez tant de peuples répandue.

Ils embrassaient violemment
Les intérêts de leur chimère.
Pygmalion devint amant
De la Vénus dont il fut père.

Chacun tourne en réalités,
Autant qu’il peut, ses propres songes :
L’homme est de glace aux vérités ;
Il est de feu pour les mensonges.

(Jean de la Fontaine)

Illustration: Marc Chagall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

LE LOUP PLAIDANT CONTRE LE RENARD PAR-DEVANT LE SINGE (Jean de la Fontaine)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



 

LE LOUP PLAIDANT CONTRE LE RENARD PAR-DEVANT LE SINGE

Un Loup disait que l’on l’avait volé :
Un Renard, son voisin, d’assez mauvaise vie,
Pour ce prétendu vol par lui fut appelé.
Devant le Singe il fut plaidé,
Non point par Avocats, mais par chaque Partie.
Thémis n’avait point travaillé,
De mémoire de Singe, à fait plus embrouillé.
Le Magistrat suait en son lit de Justice.
Après qu’on eut bien contesté,
Répliqué, crié, tempêté,
Le Juge, instruit de leur malice,
Leur dit : « Je vous connais de longtemps, mes amis,
Et tous deux vous paierez l’amende ;
Car toi, Loup, tu te plains, quoiqu’on ne t’ait rien pris ;
Et toi, Renard, as pris ce que l’on te demande.  »

Le juge prétendait qu’à tort et à travers
On ne saurait manquer, condamnant un pervers.

(Jean de la Fontaine)

Illustration: Marc Chagall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le chant des singes (Yuan Kie)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2017



Le chant des rames

Sur mille lieues, les forêts de platanes
s’engouffrent dans la brume et la pluie.
Matin et soir, l’on entend crier les singes.
Posant mes rames, je m’applique à traduire leur chant.
Il est pareil à la musique des monts et des nuages de la haute antiquité.

(Yuan Kie)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’âge d’or est pour demain (Bernard Dimey)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2017


bonobo

L’âge d’or est pour demain,
je n’attends plus que lui pour venir…

Et quand je serai parmi vous,
je m’installerai le cul par terre
et je commencerai à me gratter,
à me gratter,
et le poil poussera sur tout mon corps…

Je regarderai mes pieds sans impatience
et quand je serai capable de cueillir une fleur
avec mon pied droit, je le ferai
et je chercherai dans la foule une guenon
que je palperai de toutes mes mains
voluptueusement…
Nous chercherons nos poux ensemble,
au soleil…

Ensuite,
à quatre pattes,
nous partirons tous les deux
vers le Paradis terrestre

Tellement…
tellement contents
tellement rassurés
d’être enfin
redevenus des singes…

(Bernard Dimey)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Filles-Fleurs (Maurice Blanchard)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2017



Filles-Fleurs

Elles enivraient les abeilles et leurs yeux dansaient
sans jamais toucher la terre. Le vent ne fait pas autre
chose et aucun ne s’en étonne, dans les jardins.
Pourtant, la tige des fleurs est un mystère. Pourtant,
le rire des filles en est un autre, et aussi le sifflet du
train, quand la voie est fermée!
La voie est fermée et la vie éclate, grenade des
amours, lourd grenat des dahlias de l’automne, joie
extasiée de jeunes singes dévorant les géraniums.
Il y eut autrefois des fleurs rampantes qui invitaient
au sommeil, les feux de Bengale parsemaient la rade
par les nuits d’été.
Baptême de la douceur, un monde de velours
succédait enfin aux gueules d’hyènes ricanant dans
l’obscurité.
Et j’ai bu l’alcool des abeilles. Le monde devint un
immense arc-en-ciel que je me mis à gravir, et je me
disais : «Elles ne savent ce qu’elles font, mais elles le
font bien!»

(Maurice Blanchard)

Illustration: Mario Fortuny

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

ÉCOUTEZ ! (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2017



vin r

ÉCOUTEZ !

Seigneur, tu nous offres encore du vin?
Ne le verse pas tout de suite dans nos tasses.
Je viens de réfléchir, et je veux parler.
Rassure-toi! Je serai bref.

Voici l’instant où les convives sont moins gais, où le rire hésite,
l’instant où les danseuses chancellent, où les pivoines s’effeuillent.
Voici le seul instant où le coeur parle avec sincérité.

Seigneur, tu possèdes des palais, des guerriers valeureux et du vin parfumé.
Moi, je n’ai que mon luth, qui chante d’amères chansons
à l’heure où les pivoines laissent tomber leurs pétales.

En cette vie, nous n’avons qu’une certitude : la mort.
Ces bouches que nous baisons, elles seront, un jour, remplies de terre,
et ce luth, qui vibre sous mes doigts, servira de perchoir aux poules.

Le tigre bondit dans les vallées où errait, jadis, le poisson Mrang.
Le corail tapisse les ravins où fleurissaient, autrefois, des violettes.

Écoutez, là-bas, dans la montagne blanche de lune,
écoutez les singes qui pleurent, accroupis sur les tombes abandonnées!

Maintenant, seigneur, tu peux remplir nos tasses.

(La Flûte de Jade)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Les singes mangent des bananes (Jean-Claude Demay)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2017



king-kong-800x600

 

Les singes mangent des bananes
parce que les oranges contiennent des pépins.
Tous les singes ne sont pas cinglés.
King-Kong n’a fait qu’une erreur,
c’est de tomber amoureux d’une créature humaine.

(Jean-Claude Demay)

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :