Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘singe’

Le chant des singes (Yuan Kie)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2017



Le chant des rames

Sur mille lieues, les forêts de platanes
s’engouffrent dans la brume et la pluie.
Matin et soir, l’on entend crier les singes.
Posant mes rames, je m’applique à traduire leur chant.
Il est pareil à la musique des monts et des nuages de la haute antiquité.

(Yuan Kie)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’âge d’or est pour demain (Bernard Dimey)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2017


bonobo

L’âge d’or est pour demain,
je n’attends plus que lui pour venir…

Et quand je serai parmi vous,
je m’installerai le cul par terre
et je commencerai à me gratter,
à me gratter,
et le poil poussera sur tout mon corps…

Je regarderai mes pieds sans impatience
et quand je serai capable de cueillir une fleur
avec mon pied droit, je le ferai
et je chercherai dans la foule une guenon
que je palperai de toutes mes mains
voluptueusement…
Nous chercherons nos poux ensemble,
au soleil…

Ensuite,
à quatre pattes,
nous partirons tous les deux
vers le Paradis terrestre

Tellement…
tellement contents
tellement rassurés
d’être enfin
redevenus des singes…

(Bernard Dimey)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Filles-Fleurs (Maurice Blanchard)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2017



Filles-Fleurs

Elles enivraient les abeilles et leurs yeux dansaient
sans jamais toucher la terre. Le vent ne fait pas autre
chose et aucun ne s’en étonne, dans les jardins.
Pourtant, la tige des fleurs est un mystère. Pourtant,
le rire des filles en est un autre, et aussi le sifflet du
train, quand la voie est fermée!
La voie est fermée et la vie éclate, grenade des
amours, lourd grenat des dahlias de l’automne, joie
extasiée de jeunes singes dévorant les géraniums.
Il y eut autrefois des fleurs rampantes qui invitaient
au sommeil, les feux de Bengale parsemaient la rade
par les nuits d’été.
Baptême de la douceur, un monde de velours
succédait enfin aux gueules d’hyènes ricanant dans
l’obscurité.
Et j’ai bu l’alcool des abeilles. Le monde devint un
immense arc-en-ciel que je me mis à gravir, et je me
disais : «Elles ne savent ce qu’elles font, mais elles le
font bien!»

(Maurice Blanchard)

Illustration: Mario Fortuny

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

ÉCOUTEZ ! (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2017



vin r

ÉCOUTEZ !

Seigneur, tu nous offres encore du vin?
Ne le verse pas tout de suite dans nos tasses.
Je viens de réfléchir, et je veux parler.
Rassure-toi! Je serai bref.

Voici l’instant où les convives sont moins gais, où le rire hésite,
l’instant où les danseuses chancellent, où les pivoines s’effeuillent.
Voici le seul instant où le coeur parle avec sincérité.

Seigneur, tu possèdes des palais, des guerriers valeureux et du vin parfumé.
Moi, je n’ai que mon luth, qui chante d’amères chansons
à l’heure où les pivoines laissent tomber leurs pétales.

En cette vie, nous n’avons qu’une certitude : la mort.
Ces bouches que nous baisons, elles seront, un jour, remplies de terre,
et ce luth, qui vibre sous mes doigts, servira de perchoir aux poules.

Le tigre bondit dans les vallées où errait, jadis, le poisson Mrang.
Le corail tapisse les ravins où fleurissaient, autrefois, des violettes.

Écoutez, là-bas, dans la montagne blanche de lune,
écoutez les singes qui pleurent, accroupis sur les tombes abandonnées!

Maintenant, seigneur, tu peux remplir nos tasses.

(La Flûte de Jade)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Les singes mangent des bananes (Jean-Claude Demay)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2017



king-kong-800x600

 

Les singes mangent des bananes
parce que les oranges contiennent des pépins.
Tous les singes ne sont pas cinglés.
King-Kong n’a fait qu’une erreur,
c’est de tomber amoureux d’une créature humaine.

(Jean-Claude Demay)

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

CAPTIVITÉ (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 10 janvier 2017



 

 

CAPTIVITÉ

Autrefois, dans un palais orné de belles peintures,
j’ai connu le bonheur.
On brûlait des parfums sur mon passage.
Je dormais sur des coussins de soie.
Des musiciennes m’entouraient,
et je n’apercevais que des jardins
sablés de poudre de corail.

Aujourd’hui, dans cette forteresse de Koueï-tcheou,
je n’entends que les sinistres appels
des veilleurs et les cris des singes
qui s’ébattent au clair de lune, parmi les rochers.

J’attends.
Je frissonne.
Je perds courage.
Si je distinguais, seulement, les lumières de notre capitale…
Je dois me contenter de regarder la constellation
qui brille au-dessus de cette lointaine ville.

Quand ma tristesse est trop lourde,
je vais m’asseoir sur la Terrasse du Nord,
où le vent dépose les fleurs
d’un invisible amandier

(La Flûte de Jade)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Singe, est éveillé (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2016



Tous sont égarés, nul n’est éveillé,
Ainsi le Voleur en profite pour piller la maison!

Les Pandit se sont égarés en lisant les Purâna,
Les Yogî se sont égarés dans leurs méditations;

Les ascètes se sont égarés dans leur orgueil,
Les pénitents se sont égarés dans leurs pratiques de pénitence;

Seuls sont éveillés Cukadeva, Udhâva, Akrûra,
Hanumat, le Singe, est éveillé

(Kabîr)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La fleur parmi les ruines (André Laude)

Posted by arbrealettres sur 9 octobre 2016



La fleur parmi les ruines

Le petit homme gris
a tout envahi
Il prolifère
vermine inexpugnable
Le petit homme
dicte la loi
Poisson froid
singe hurleur
je le croise partout
sous divers masques
Il a tué ma joie
mon rire d’enfant
Il a brisé mes élans
purs vers les hauteurs
là où l’on peut toucher
la transparence
Il a noirci mes matins
Ses crimes sont innommables
mais nul trouble en lui
Depuis la nuit des temps
je fais la guerre totale
au petit homme gris
C’est sans doute lui
qui l’emportera
Mais cette guerre-là
vaut mieux, bien mieux
que toute paix séparée
Le petit homme gris
n’a pas encore gagné !

(André Laude)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aimer c’est agoniser (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Andrei Buryak  (7)

Aimer c’est agoniser
aimer c’est aimer mourir
les singes puent en mourant

assez je me voudrais mort
je suis trop mou pour cela
assez je suis fatigué

assez je t’aime comme un fêlé
je ris de moi l’âne d’encre
brayant aux astres du ciel

nue tu éclatais de rire
géante sous le baldaquin
je rampe afin de n’être plus

je désire mourir de toi
je voudrais m’anéantir
dans tes caprices malades

(Georges Bataille)

Illustration: Andrei Buryak

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il songe le singe (Masaoka Shiki)

Posted by arbrealettres sur 14 août 2016



Il songe le singe
à longueur de nuit –
comment saisir la lune?

(Masaoka Shiki)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :