Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘soi’

La poésie (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2021


poesie_et_moi

La poésie:
un dedans
qui ne confine pas à soi

(Andrée Chedid)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Semblable (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2021



Semblable aux géométries changeantes
d’un vol d’oies sauvages
cette petite part de soi
là-haut
où l’intime n’a plus lieu d’être

(Bernard Montini)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Consentir (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2020




    
Consentir

Derrière l’horizon
Tout au revers de soi
Nul obstacle
N’interrompt le regard

Tout s’accomplit
Tout s’accorde
Quand mort et vie
S’abordent.

(Andrée Chedid)

 

Recueil: Rythmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soi (Bernard Noël)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2020




    
Soi n’est pas la demeure fixe de soi
Seulement le lieu du retour

(Bernard Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Racistes (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2020



Racistes

Voilà ce qu’ils disent :
l’anémone est plus intelligente que la rose
le sable est plus beau que le chat
et la pierre a toujours été
supérieure au potiron

Ils reprochent au noir
d’être plus noir que le blanc
comme si on reprochait au feu
d’être plus chaud que la neige
et au miel d’être plus sucré que la vague

Et s’ils ont peur de leur ombre
c’est qu’ils se doutent un peu
que haïr l’étranger
c’est avoir peur de soi.

(Jean-Pierre Siméon)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il arrive (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2020


Il arrive que pour soi
l’on prononce quelques mots
sur cette étrange terre

(Jean Follain)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 4 Comments »

Hautbois (Eugenio Montale)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2020



 

ange-hautboisc [1280x768]

Hautbois

Il est des heures rares
où toute apparence alentour vacille s’humilie s’efface
comme les tentures
mûres
fermant la scène, l’acte fini, dans la cohue.

Les sens sont engourdis, la minute en soi se complaît ;
et dans nos yeux vaguement étourdis
sans cause un sourire naît.

***

Oboe
Ci son ore rare
che ogni apparenza dintorno vacilla s’umilia scompare
come le stinte
quinte
d’un boccascena, ad atto finito, tra il parapiglia

I sensi sono intorpidi,
Il minuto si piace di sè ;
E nasce nei nostri occhi un po’ stupiti
Un sorriso senza perché.

(Eugenio Montale)

Découvert chez Lara ici

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S’éveiller de soi inconnu (Jamel Eddine Bencheikh)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2020



Au plus juste
Au plus fort
Dépouillé
Là où la douleur s’ouvre
A l’innocence

Tandis que nous quittent les parfums
Floconne l’écriture
Sous les paupières

Alors s’éveiller
De soi inconnu

Compact de solitude?

(Jamel Eddine Bencheikh)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Maigrir en marchant (Sylvain Tesson)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2020




    
Maigrir en marchant :
laisser à la route un peu de soi.

(Sylvain Tesson)

 

Recueil: Une très légère oscillation
Traduction:
Editions: Equateurs

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 3 Comments »

AINSI (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2020



AINSI

Cette lumière
du moi
si obscure

le noir mystère
du Soi
l’illumine.

(Jean Mambrino)


Illustration: Odilon Redon

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :