Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘soupe’

Je vous souhaite une bonne année (Aphorismes Bretons)

Posted by arbrealettres sur 31 décembre 2022



 

Illustration: Charles Cottet
    
Me a souet deoc’h ur bloavezh mat,
Kig ha silzig war ho plad,
Kaol pome en ho jardin,
Un dachennad kaer a irvin,
Irvin bihan, irvin krenn,
Tout ar re-se zo mat d’ober soubenn.

Je vous souhaite une bonne année,
De la viande et de la saucisse sur votre plat,
Des choux pommés dans votre jardin,
Une belle planche de navets,
Des petits navets, des moyens,
Tout ça, c’est bon pour faire la soupe.

(Aphorismes Bretons)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Des fois, chez moi (Anonyme),(Jean-Marie Gourio)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2022



Illustration
    
Des fois, chez moi
quand je suis tout seul,
je parle à la soupe…

(Anonyme),(Jean-Marie Gourio)

Recueil: Brèves de comptoir
Traduction:
Editions: Éditions Zéro/ Michel Lafon / Robert Laffont

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La soupe maison (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2022



Illustration: Henri Galeron
    
La soupe maison
fait de la maison
une soupière qui
sent bon

Qui sent bon les
mots ordinaires
pomme de terre
persil potiron

Qui sent bon le
jardin le vert les
mots bien ronds
ceux de ma mère

(Michel Besnier)

 

Recueil: Cuisine au beurre noir
Traduction:
Editions : Møtus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent de l’été (Ryôkan)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2022



Le vent de l’été
apporte dans ma soupe
des pivoines blanches

***

seiran
suimono wa
shiro botan

(Ryôkan)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Depuis que son garçon est parti pour la guerre (François Coppée)

Posted by arbrealettres sur 24 mars 2022




    

Depuis que son garçon est parti pour la guerre,
La veuve met les deux couverts comme naguère,
Sert la soupe, remplit un grand verre de vin,
Puis, sur le seuil, attend qu’un envoyé divin,
Un pauvre, passe là pour qu’elle le convie.
Il en vient tous les jours. Donc son fils est en vie,
Et la vieille maman prend sa peine en douceur.
Mais l’épicier d’en face est un libre penseur
Et songe : –  » Peut-on croire à de telles grimaces ?
Les superstitions abrutissent les masses.  »

(François Coppée)

 

Recueil: Promenades et interieurs
Traduction:
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Dans la cuisine (Pascal Commère)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2021


2005_04_11_CarbonaraOeufs

Dans la cuisine
la soupe creuse les assiettes

(Pascal Commère)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

FIN DE VIE (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2021



 

Alexander Chen central-park-rain-800

FIN DE VIE

Ma fille est culottière
le fils boit du vin blanc
ma femme fine fleur de cimetière
et ne m’emmerde plus
je thésaurise de l’alpaga
pour m’y draper du ventre
si le soleil vient vieux
je ne crains dieu ni peuple
quand je pousserai mes boules
samedi six heures du soir
la ville est une belle soupe
aux cent mille yeux de paon.

(André Frénaud)

Illustration: Alexander Chen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Souvenirs campagnards (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2021



Souvenirs campagnards

Je me souviens encor du champ
Que labourait jusqu’au couchant
Le fils de Joseph Lemarchand

Je me souviens de la chaumière
De la robe de la fermière
Qui voltigeait dans la lumière

Le blanc laiteux de ses bras ronds
Et l’anse noire du chaudron
Dans mes souvenirs s’uniront

Dans l’âtre qui nous enfumait
S’élevait le puissant fumet
De la soupe que je humais.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Racoleuse (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2020



La Racoleuse

elle pointe la langue
au passage des mâles à forte carrure

mais dans le soir ouvert
pleine de triangles frais
elle ne songe qu’à la prière
suivie d’une soupe grasse

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

La glose (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2020




    
La glose

– Maman,
Toi qui es du Capricorne’,
Toi qui connais tout et rien
Depuis les Mérovingiens’,
Qui discute savamment
Du tiers et du tremblement,
Pourquoi les escargots ont-ils toujours des cornes
Comme les Martiens enfermés au zoo ?
– Mon petit,
Tu n’as pas mangé tes radis
Ni la soupe aux pissenlits,
Tu ne te laves jamais les mains
Tu baves
Tu fais enrager Firmin
Je ne te dirai plus rien !
– Oh ! si, maman, dis-moi !
Je mangerai les radis
Et la soupe aux pissenlits,
Je ferai comme Pilate’ :
Je me laverai les mains
Avec un savon romain
Fabriqué pour diplomates,
Je ne baverai pas plus
Que la pipe d’Esaiii,
Je donnerai à Firmin
Toutes mes crottes de lapin.
Et encore bien d’autres choses
Que je ferai comme un rien
Pour accéder à la glose,
Le gloussement du genre humain.
– S’ils ont des cornes, mon enfant,
C’est pour corner certainement
Aux carrefours, dans les tournants
Au sein des encombrements,
Ça évite les accidents.

(René de Obaldia)

 

Recueil: Innocentines
Traduction:
Editions: Gracet & Fasquelle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :