Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘soupirail’

Un morceau de ciel (Baudelaire)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2018


soupirail0

avez-vous remarqué qu’un morceau de ciel
aperçu par un soupirail,
ou entre deux cheminées,
deux rochers,
ou par une arcade,
donnait une idée plus profonde de l’infini
qu’un grand panorama vu du haut d’une montagne?

(Baudelaire)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Visage aimé (Séverine Daucourt-Fridriksson)

Posted by arbrealettres sur 5 mars 2018



Illustration: Jack Vettriano    
    
visage aimé où prendre quelques aises. chair souterraine distillant son paradis.
inconscient au violon par le soupirail

.

(Séverine Daucourt-Fridriksson)

 

Recueil: Salerni
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par le soupirail (Anne Perrier)

Posted by arbrealettres sur 25 janvier 2017



Par le soupirail
On entendit pleurer
Une âme infinie
Que voulait-elle
Seul pourrait la comprendre
Le vent
Tombé en mer

(Anne Perrier)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’OMBRE CHAUDE (Robert Mallet)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2015



L’OMBRE CHAUDE

Toi qui dors en guenilles
sur le trottoir
contre un soupirail chaud
mon étrange prochain
tu n’es pas de ma maison
nos lits sont différents
mais au réveil
nous avons les mêmes crampes
les mêmes faims
de soleil
mon frère
nous sommes de la même planète
glacée

(Robert Mallet)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UNE APPARENCE DE SOUPIRAIL (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2015



 

Rafal Olbinski  3 [1280x768]

UNE APPARENCE DE SOUPIRAIL

Écrire comme si je n’étais pas né. Les mots
antérieurs : écroulés, dénudés, aspirés par le gouffre.
Écrire sans les mots, comme si je naissais.

Tes travaux de couture : une aiguille vers le-nord,
une aiguille vers le sud, une aiguille vers le coeur…
Une aiguille plus fine pénétrant l’aiguille : douleur
percée à jour, clarté nue.

J’étais pour elle sous l’écaille, l’oeil immense et bleu
d’un caméléon de préhistoire. La lucidité d’avant
l’immersion.

(Jacques Dupin)

Illustration: Rafal Olbinski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tournesol (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2015



Il était au village
Descendait à la cave,

Ouvrit le soupirail
Et vit le tournesol

Qui rayonnait aussi
Pour la cave et pour lui.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :