Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘souterraine’

LE FLEUVE (Henri De Régnier)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2019



 

LE FLEUVE

Emporte dans tes yeux la couleur de ses eaux.
Soit que son onde lasse aux sables se répande
Ou que son flot divers, mine, contourne ou fende
La pierre qui résiste ou cède à ses travaux;

Car, sonore aux rocs durs et plaintif aux roseaux,
Le fleuve, toujours un, qu’il gémisse ou commande,
Dirige par le val et conduit par la lande
La bave des torrents et les pleurs des ruisseaux.

Regarde-le. Il vient à pleins bords, et sa course
Mène jusqu’à la mer la fontaine et la source
Et le lac tout entier qu’il a pris en ses bras.

Sois ce fleuve, Passant! que ta pensée entraîne
En son cours où toi-même, un jour, tu les boiras,
Ta source intérieure et tes eaux souterraines.

(Henri De Régnier)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NAVIGUER (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2018



 

Berit Kruger Johnsen - (12)

NAVIGUER

J’ai navigué
De nuits de jours

J’ai dérivé
Chaviré
Parmi les flots
Sans havre
Au creux des ouragans

J’ai cherché un écho
A ma voix souterraine
Le passage se murait

A mains pleines
Amassant ma terre
En sa quête rebelle
Sa réponse
Suffirait.

(Andrée Chedid)

Illustration: Berit Kruger Johnsen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il attendait les grandes blessures (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2018



 

Euan Macleod _bird_figure

Il attendait les grandes blessures
qui viennent des mers souterraines
les grandes blessures de la joie
qui voit se fendre le désert
pour la venue du visiteur…

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Euan Macleod

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Aube (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



L’Aube

Plaisir ou paresse
et l’ennui brusqué
du sort qui nous presse
aux traîtres bosquets.

Suis-je le chasseur
dont l’arme s’apprête
ou l’ombre de la peur
au front de la bête?

Il reste pourtant
– O gorge d’enfant
près de la fontaine –

une aube en jupons
dont les mains défont
la nuit souterraine

(Jean Joubert)

Illustration: William Bouguereau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sous les routes sans fin (Alice Godel)

Posted by arbrealettres sur 23 juin 2015


Sous les routes sans fin
Et leur morne bitume
Perce mon tilleul
Au tronc déhanché
Aux racines souterraines
Plus soleil
Que le soleil sur les routes 1à-haut.

(Alice Godel)


Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :