Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘store’

Le palais (Wang Po)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2019



Le palais n’est plus visité que le matin par les vapeurs du rivage
et le soir par la pluie qui ronge les stores en lambeaux.

Des nuages paresseux se promènent lentement
en se mirant dans les eaux limpides.
Combien d’automnes ont déjà passé sur ce palais ?…
Le jeune roi qui l’habitait a contemplé comme nous ce grand fleuve
qui roule toujours ses flots muets et profonds.

(Wang Po)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POISSON DE MON AMOUR (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2018




    
POISSON DE MON AMOUR
à Bona

Les images du soleil
Multipliées sur ton lit
Par les trous menus du store
Sont mille et une écailles d’or
Sur la nudité nacrée
Du poisson de mon amour.

(André Pieyre de Mandiargues)

 

Recueil: Ecriture ineffable
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Matinal (Li Chang-Yin)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2018




    
Matinal

Vent et rosée d’une aube calme.
Seul, derrière les stores, un homme qui se lève.
Loriots et fleurs, larmes et rires –
Ce printemps, à qui appartient-il ?

(Li Chang-Yin)

Recueil: La montagne vide Anthologie de la poésie chinoise (IIIè – XIè siècle)
Traduction: Patrick Carré et Zéno Bianu
Editions: Albin Michel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UNE FEMME DEVANT SON MIROIR (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018




    
UNE FEMME DEVANT SON MIROIR
Tchan-Jo-Su

Assise devant son miroir,
elle regarde le clair de lune.

Le store baissé entrecoupe la lumière ;
dans la chambre on croirait voir du jade, brisé en mille morceaux.

Au lieu de peigner ses cheveux, elle relève le store en fils de bambou,
et le clair de lune apparaît plus brillant.

Comme une femme, vêtue de soie,
qui laisse tomber sa robe.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE POÈTE PENSE À SON AMI (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2018




LE POÈTE PENSE À SON AMIE

Il va pleuvoir.
Le vent meurtrit les fleurs de mes jasmins
et emporte les pétales des pivoines qui jonchent le massif.
Il soulève les stores des fenêtres.
Il fait ondoyer les chevelures des jeunes filles.

Je suis triste. Je pense à mon amie.
Le ciel bleu, la mer verte et les montagnes blanches nous séparent.
Ah! si ces oiseaux pouvaient apporter à mon amie les lettres que je lui écris!
Si ce ruisseau pouvait lui apporter les pétales de mes pivoines !

Les magnolias brillent dans l’ombre.
Je ne prendrai pas mon luth.
Je regarde la lune,
qui est une plus grande fleur de magnolia.

Je ne chanterai pas, je ne jouerai pas.
Je veux être tout à ma tristesse.

(La Flûte de Jade)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pavillon du roi de Teng (Wang Bo)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2018



Illustration
    
Le pavillon du roi de Teng

Le roi de Teng avait,
près des îles du grand fleuve,
un pavillon élevé,

A la ceinture du roi
dansaient de belles pièces de jade,
et des clochettes d’or
chantaient autour de son char.

Le jade a cessé de danser,
les clochettes ne se font plus entendre ;

Le palais n’est plus visité que,
le matin, par les vapeurs du rivage,
et, le soir, par la pluie
qui ronge les stores en lambeaux.

Des nuages paresseux se promènent lentement,
en se mirant dans les eaux limpides.
Tout marche, rien n’est immuable ;
les astres eux-mêmes ont un cours.

Combien d’automnes a-t-il passé sur ce palais ?
Le jeune roi qui l’habitait jadis, où donc est-il ?
Il a contemplé comme nous ce grand fleuve,
qui roule toujours ses flots muets et profonds.

(Wang Bo)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fleurs rouges du prunier (Bashô)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018




    
Fleurs rouges du prunier –
j’éprouve de l’amour pour cette noble inconnue
derrière le store

(Bashô)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Saisie d’effroi (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Illustration: Andrew Wyeth
    
Saisie d’effroi et entraînée
Par le remous…
Que cette chambre est familière!
Et tout s’évanouit?

Épouvantée, elle murmure…
Sur son visage
Elle tresse des mains craintives
L’anneau chantant…

… Et le premier rayon qui tinte
Aux stores jaunes…
Et Dieu sur l’endormie trace
Ses courbes claires.

(Alexandre Blok)

 

Recueil: Le Monde terrible
Traduction:Pierre Léon
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tristesse sur le perron de jade (Li Po)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017




    
Tristesse sur le perron de jade

Sur le perron de jade, la rosée blanche tombe…
Tard dans la nuit, ses bas de soie se sont mouillés.
Retirée, elle baisse le store de cristal,
Et contemple, par transparence, la lune d’automne.

(Li Po)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOSTALGIE D’AMOUR (Li Yu)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2017



NOSTALGIE D’AMOUR

Attachés par une épingle de jade
Ses cheveux ondulent comme des nuages
Enveloppée dans une souple robe de soie
Elle relève légèrement ses sourcils noirs

Le vent d’automne se fait fort
S’y mêle une pluie abondante
De l’autre côté du store en bambou
Les bananiers s’agitent
Quelle impuissance ai-je devant la nuit si longue

(Li Yu)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »