Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘suite’

Des brindilles (Jean-Pierre Chambon)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2018




    
Des brindilles composent sur la neige
des suites de signes discontinues
ça et là sur le lac la glace fendillée
laisse affleurer une langue d’eau tremblante
le chuchotis des flocons couvre
l’étendue silencieuse
tout veut parler
tout se tait

(Jean-Pierre Chambon)

 

Recueil: Tout-venant
Traduction:
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avant la suite (Jean-François Mathé)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



Illustration: Man Ray

    
Avant la suite

J’ai mis du rouge aux lèvres des mots
et je suis sorti dans la rue livide
à l’heure où les chiens se disputent
des lambeaux de clair de lune,
à l’heure où l’on entend les pas
de ceux qui vont fusiller
s’ils trouvent un fusil.
Des prostituées ont embrassé
les lèvres rouges de mes mots
puis me les ont rendues
en me disant que mieux valait
les poser sur les lèvres de femmes
qui serrent la nuit dans leurs bras
à défaut d’amant ou d’enfant.

(Jean-François Mathé)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quels sentiments s’emparent de toi (Carl Gustav Carus)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2018



Illustration: David Caspar Friedrich
    
Quels sentiments s’emparent de toi
lorsque gravissant le sommet des montagnes,
tu contemples de là-haut la longue suite des collines,
le cours des fleuves et le spectacle glorieux qui s’ouvre devant toi ?

— tu te recueilles dans le silence,
tu te perds toi-même dans l’infinité de l’espace,
tu sens le calme limpide et la pureté envahir ton être,
tu oublies ton moi.

Tu n’es rien,
Dieu est tout.

(Carl Gustav Carus)

 

Recueil: Neuf Lettres sur la peinture de paysage
Traduction:
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes donc une suite de points (Bernard Chambaz)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2017



 

 

Illustration: Ced Vernay
    
Nous sommes donc une suite de points
Et sans doute comme les nuages
Un être intermédiaire
1, 2, 3, 4, 5, ∞
Où le réel dis-tu est un instant précis
Une idéalisation
Un cirrus ou nimbus pour paysage de rêve
Soudain lesté de gouttes
Et de flocons aussi purs qu’un triangle équilatéral

(Bernard Chambaz)

 

Recueil: Entre-Temps
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Être le familier (René Char)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2017




    
Être le familier de ce qui ne se produira pas,
dans une religion, une insensée solitude,
mais dans cette suite d’impasses sans nourriture
où tend à se perdre le visage aimé.

(René Char)

 

Recueil: Feuillets d’Hypnos
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au gel (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2017



Illustration
    
retouche au gel

Moi,
trait d’union dans la suite des mots
il me semble parfois entendre
le son de la phrase-unique

et mon coeur en un bond passe les siècles
aussi dur qu’une agate
où s’est pris un rêve

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelle réalité donner à ce monde (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017




    
Quelle réalité donner à ce monde,
dont la vie n’est qu’une suite de phénomènes
succédant à des phénomènes,
de visions chassant des visions?

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

SUITE A LA FÊTE (André Lartigue)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



SUITE A LA FÊTE

Quand la ville noyée
Allumera ses feux

Et que de nos amis
Les soirs seront plus doux

Je chercherai encor
Ton regard incolore

Telle que je t’aimai
Je ne te connais plus

Et seul le dur sommeil
Où tu t’es arrêtée

Et que je connaîtrai
Peut-être un jour d’octobre

Saura nous démontrer
La valeur de nos lèvres

(André Lartigue)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soir (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 1 janvier 2017



Le soir

En vain l’Aurore,
Qui se colore,
Annonce un jour
Fait pour l’Amour ;
De ta pensée
Tout oppressée,
Pour te revoir,
J’attends le soir.

L’Aurore en fuite
Laisse à sa suite
Un soleil pur,
Un ciel d’azur.
L’amour s’éveille ;
Pour lui je veille ;
Et pour te voir,
J’attends le soir.

Heure charmante,
Soyez moins lente !
Avancez-vous
Moment si doux !
Une journée
Est une année,
Quand, pour te voir,
J’attends le soir.

Un voile sombre
Ramène l’ombre ;
Un doux repos
Suit les travaux.
Mon sein palpite ;
Mon cœur me quitte…
Je vais te voir ;
Voilà le soir !

(Marceline Desbordes-Valmore)

Découvert ici: https://litteratureportesouvertes.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

Nous restions immobiles (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 10 décembre 2016



Nous restions immobiles
Pris en nous-mêmes
Quand une colombe passa
Au-devant du soleil
Se hâtant vers l’autre rive
Et à sa suite
Transparents au désir
Nous avons pu
Vaincre les apparences

(Heather Dohollau)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »