Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘surveiller’

S’il était inéluctable pour moi (Mundhr Masri)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2023



    

S’il était inéluctable pour moi

S’il était inéluctable pour moi
de choisir un dieu
à adorer et à servir
le dieu de ma grand-mère
celui qu’elle envoyait pour m’accompagner
où que j’aille
celui à qui elle confiait de me surveiller où que je sois
serait mon dieu.

Il m’arriva d’adorer le feu autrefois
il m’arriva d’adorer une idole
autrefois j’adorais un chef
autrefois j’adorais une femme
autrefois
je n’adorais personne
puis je n’ai pas trouvé d’autre échappatoire que
d’incliner ma tête
quand ma grand-mère m’a dit :
il vaut mieux
que tu remettes ta vie
entre les mains de dieu
plutôt qu’entre les mains
des hommes.

Le dieu de ma grand-mère est mon dieu

***

(Mundhr Masri)

 

Recueil: Poésie Syrienne contemporaine
Traduction:de l’Arabe par Saleh Diab
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA POÉSIE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2022




    
LA POÉSIE

Je te cherche sous les racines de mon coeur
Comme un enfant à l’intelligence retardée qui a peur
D’entrer dans l’eau qui parle seul et fait bouger ses mains
« O mon Dieu permettez que cette eau ne me broie pas comme Votre Moulin
Je m’attarde résolument près des colchiques et des saules
Laissez-moi regarder par-dessus votre épaule
La route qui poudroie et l’herbe qui verdoie
Sans désirer jamais autre chose que cela
Mais Dieu qui n’entend pas l’amour de cette oreille
« Tu descendras au fond de toi et je surveille
Tes allées et venues Tu me dois de trouver
Dans l’eau de mes regards la noisette tombée »
Les yeux vagues ainsi qu’un veilleur de frontière
De songerie malade et de sens abîmés
Je plonge doucement mes mains dans la lumière
Sans penser un instant à les en retirer
Car il me plaît d’aider un corps qui s’aventure
Et cherche par-delà sa forme préférée
Le spectacle d’une âme aveugle qui murmure
Le long du mur en pierre de l’éternité.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: René Guy Cadou Poésie la vie entière oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PRES DE L’EAU (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 29 octobre 2022




PRES DE L’EAU

Avant que l’eau ne bouille tristement
elle tressaille en son étendue
dans le soir de couleur

et mains et vêtements
de celle qui la surveille
et timbre de sa voix

sont juste ceux des pauvres
tels qu’en image on les figure
dans les paysages de neige.

Derrière le papier de tenture
l’insecte pourtant meurt réfugié
la terre tourne et reverdit

dehors à la clarté dernière
on démolit de vieilles murailles
qu’entourent ronces et ciguës

de lourds chapelets de pierres tombent
des chevaux se cabrent et hennissent
pour peupler de bruits l’univers.

(Jean Follain)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Jour des Morts (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2022



morts
le jour tourne son chapelet de jade
le reste des couleurs s’entasse dans les coffres
surveillés par des mains pâles

de grands coups d’ailes à la fenêtre
annoncent la pluie des souvenirs

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

La rude écorce des paumes (Amina Saïd)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2022



Illustration: André Langevin dit: Zaü
    
La rude écorce des paumes

cherche les limites du monde

derrière le regard hanté de néant
des notes pour un poème

variations en demi-teinte

à tout moment
quelqu’un fait signe

à tout moment quelqu’un
affronte son vertige
et se découvre dans l’instant

à tout moment
quelqu’un surveille la nuit et
rêve au bleu des mots

à tout moment quelqu’un
marche dans son poème
quelqu’un fait signe
quelqu’un hésite entre deux lieux

dans toutes les langues
frémit un oiseau en partance
ou peut-être un navire

dans toutes les langues
l’amour ouvre l’horizon

(Amina Saïd)

Recueil: La cour couleurs Anthologie de poèmes contre le racisme
Traduction:
Editions: Rue du monde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’EST POURTANT BIEN L’ÉTÉ (Vangelis Kassos)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2022



Illustration: Christian Lepère
    
C’EST POURTANT BIEN L’ÉTÉ

c’est pourtant bien l’été
rien ne manque la lumière
les arbres les sourires la musique
les jeunes filles en fleurs
le soleil qui surveille
et s’occupe des convives
tout est tendre éternel
ondoyant tel un regard langoureux

à peine le galet froid va-t-il tomber
de cette fissure infime
telle une larme tu vas couler
hors du tableau

(Vangelis Kassos)

 

Recueil: Cent poèmes
Traduction: Ioannis Dimitriadis
Editions: http://www.ainigma.net

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fourrure (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 29 mars 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    
Fourrure

Même un fantôme invisible reste un lieu
Où le regard se heurte et revient en écho.
Mais dans cette fourrure noire, le regard
Le plus fort se dissout,

Comme un fou que rien ne soulage
Fonce et hurle dans sa nuit noire
En cognant les murs mous de sa cellule
Et soudain s’apaise.

Elle garde et cache tous les regards
Tombés sur elle, et les surveille,
Public indifférent ou menaçant,
Puis s’endort avec eux.

Réveillée, elle montre sa face enfin,
Et soudain tu te vois minuscule,
Prisonnier de l’ambre de ses yeux,
Comme un insecte.

(Rainer Maria Rilke)

Recueil: le chat en cent poèmes
Traduction:
Editions: Omnibus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sauge (Pierre Menanteau)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2022




Dans le fond du jardin
Une sauge s’éveille.
– Quand verrai-je l’abeille
Du jour encor lointain?

Elle a soif, elle a faim,
Mais nul ne la surveille.
Dans le fond du jardin
Une sauge s’éveille.

Nuages du matin
Que le jour ensoleille,
A la close merveille
Ouvrez donc un chemin
Dans le fond du jardin!

(Pierre Menanteau)

Illustration

 

(Pierre Menanteau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

C’est cette jeune fille au teint sombre (Krishnakânt)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2021




    
C’est cette jeune fille au teint sombre

Comme des cygnes qui picorent en ligne
Les jeunes filles qui chantent et repiquent le riz
Semblent très très belles
C’est cette jeune fille au teint sombre
Qui a noué le pan de son sari
Rouge vif telle une bannière, qui s’élève et ondule
Comme si elle était sortie conquérir l’univers entier
C’est elle qui les guide
Et les surveille toutes
Ne t’arrête pas maintenant, ne flanche pas
À toutes elle répète cette formule
Toutes ensemble dans le ventre de la Terre
Ne cessent de repiquer le riz
C’est cette jeune fille au teint sombre
Qui dans sa langue fait pleuvoir
Une mélodie mêlée de miel
En arrière toutes ses compagnes
Entremêlent les mélodies
«Jaiyo sugnâ dûr desh ur jaiyo re… »
Lorsqu’on les aperçoit certaines rougissent, embarrassées
Mais elles continuent de s’épancher dans leur babil
Les gouttes de sueur brillent à leur front
Oh surprise
Vois, quelle scène charmante!
La terre parfumée, les vents
Qui fredonnent
Lorsque la verdure exultera La Terre distribuera des sourires
Demain la sueur dissoute dans le sol deviendra céréales
La faim des Hommes disparaîtra

C’est cette jeune fille au teint sombre
Qui rentre à sa maison
En ayant conquis la Terre, subjugué tout le monde
Sur sa tête le pan de son sari
Converse avec le ciel
Et rit comme l’étendard de la victoire…

(Krishnakânt)

 

Recueil: Pour une poignée de ciel Poèmes au nom des femmes dalit (Intouchable)
Traduction: Traduit du Hindi par Jiliane Cardey
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A surveiller (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2021



A surveiller:
Notre capacité
De rire.

(Guillevic)

Posted in méditations | Tagué: , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :