Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Sylvestre Clancier)’

De l’autre côté de la nuit (Sylvestre Clancier)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



De l’autre côté de la nuit,
il y a cette présence et ce silence
espérés,
de ce côté, l’attente
et cette lancinante question.

De l’autre côté du jour,
il y a les chimères de la vie,
une ferveur inassouvie,
de ce côté, l’interminable fuite
des jours et des nuits.

(Sylvestre Clancier)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voudrais-tu compter les minutes de bonheur bleu (Sylvestre Clancier)

Posted by arbrealettres sur 10 mai 2018



Voudrais-tu compter les minutes de bonheur bleu
depuis l’enfance à cet instant
tu t’arrêterais soudain
voulant oublier
quand tu aurais donné ta vie pour elles
qu’à peine une heure les contient.

(Sylvestre Clancier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ces êtres aimés aux visages altérés par l’oubli (Sylvestre Clancier)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2016



Ces êtres aimés aux visages altérés par l’oubli
ces frôlements d’ailes, froissements de tissus
ces souvenirs d’été, ces impressions d’antan
où sont-ils ?
Ont-ils jamais existé ?
Tu voudrais remonter le temps
revenir à l’instant où tu savais déjà
qu’un jour ils ne seraient plus là.

(Sylvestre Clancier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amor (Sylvestre Clancier)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2015



 

Amor

C’est le sein dans la main
que doux l’amant caresse
deux sphères à l’unisson
qui se dressent en rois mages
Sous le pourtour des cieux
Ah jeunesses passées
des couples dans l’azur
des mirages d’enfance
gravés dedans le marbre!

(Sylvestre Clancier)

Illustration: Auguste Rodin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fixe-toi au coeur de mon chant (Sylvestre Clancier)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2015



Tu es la ferveur sacrée des mots
tu apparais couleur qui scintille
dans la nuit où tu m’invites

Fixe-toi au coeur de mon chant
délie mes lèvres ici et maintenant

Là où tu souffles la vie commence
pareille au cri innocent de l’enfant.

(Sylvestre Clancier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :