Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Sylvia Baron Supervielle)’

TRADUIRE UNE PRÉSENCE (Sylvia Baron Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2019




TRADUIRE UNE PRÉSENCE

Quelquefois, très rarement,
il arrive que dans ce qui respire ou s’exprime,
dans le vol de la beauté
ou ce qui couvre une lumière,
une fulguration de l’obscurité,
quelque chose d’ineffable et d’essentiel se dégage ,
prend forme dans sa forme, fait un pas,
du fond du geste, de la voix ou du silence,
et c’est comme une apparition accompagnée
sans laquelle rien n’émerge à la vie véritable.

Nous la percevons immédiatement,
en retenant le souffle,
et nous la nommons
présence.

(Sylvia Baron Supervielle)

Illustration: Catherine RÉAULT-CROSNIER

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Je flotte (Sylvia Baron Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2017



 

Jean Claude Barthel  flux et reflux

Je flotte
sur la barre
blanche
où flux et
reflux se
heurtent.

(Sylvia Baron Supervielle)

Illustration: Jean Claude Barthel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le coeur s’est arrêté (Sylvia Baron Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2016


Il dit le coeur
s’est arrêté
elle baisse la tête
répond merci
tourne lentement s’en va
le couloir les escaliers
la cour à traverser
il pleut
dans la rue elle se dépêche
pour ne pas perdre
son travail

(Sylvia Baron Supervielle)


Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :