Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tabouret’

Ô ce mot mystérieux (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2017



Ô ce mot mystérieux,
comment pourrais-je jamais le prononcer ?

Oh, comment puis-je dire :
Il n’est pas comme ceci et Il est comme cela ?

Si je dis qu’il est en moi,
l’Univers a honte de mes paroles;

Si je dis qu’Il est en dehors de moi,
je mens.

Des mondes intérieurs et extérieurs
Il fait une indivisible unité;

Le conscient et l’inconscient
sont les tabourets de ses pieds.

Il n’est ni manifesté ni caché ;
Il n’est ni révélé ni irrévélé.

Il n’y a pas de mot pour dire ce qu’Il est.

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tabouret (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 12 mars 2017



Le tabouret

On ne peut cacher plus longtemps cet amour
un petit quadrupède aux pattes de chêne
à la peau rugueuse et si fraîche
objet quotidien dénué d’yeux mais doté de visage
où les rides des rainures marquent un jugement mûr
petit âne gris le plus patient des ânes
il a perdu son pelage suite à de trop longs jeûnes
en le caressant le matin je ne sens sous la main
qu’une touffe de copeaux de bois

— tu sais mon chéri il y avait des charlatans pour dire
que la main ment l’oeil ment
au contact des formes qui ne sont que vide —

c’étaient des gens mauvais envieux des choses
ils voulaient prendre le monde à l’hameçon des réfutations

comment te dire ma gratitude mon admiration
tu réponds toujours à l’appel des yeux
par ta grande immobilité tu signifies
à la pauvre raison: nous sommes réels —
la fidélité des choses nous ouvre les yeux à la fin

(Zbigniew Herbert)

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les tabourets (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2016




Les tabourets

Sous moi, sur moi… Je suis servile.
De père en fils, on est objet
Chez nous. Les Statues de la ville,
Un jour si je les égorgeais?

Pas de congé, ni de sortie!
Comme un caniche de salon,
J’inspire un peu de sympathie
Aux fous qui trouvent le temps long.

Le meuble est bête domestique,
Et mes amours sont d’acajou.
Armoire aimée, notre musique
Devient plus laide qu’une toux.

Je lutte pour l’indépendance
De mon prochain, qui est de bois.
Je me polis: ce soir je danse
Pour m’accomplir? Sur moi, sous moi.

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un mandarin était amoureux (Roland Barthes)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2016



Un mandarin était amoureux d’une courtisane.
« Je serai à vous, dit-elle, lorsque vous aurez passé cent nuits à m’attendre
assis sur un tabouret, devant mon jardin, sous ma fenêtre. »
Mais, à la quatre-vingt-dix-neuvième nuit,
le mandarin se leva, prit son tabouret sous le bras et s’en alla.

(Roland Barthes)

Découvert ici: http://cetairderien.com/

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’écris des arbres (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016




Ce tabouret, je l’ai ramené de la forêt.
Je m’assois dessus.
J’écris des arbres.

(Yannis Ritsos)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :