Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘taillader’

Je ne suis pas moi (Peter Turrini)

Posted by arbrealettres sur 8 septembre 2016




Je ne suis pas moi.

À la recherche de mon moi
j’arracherai mes cheveux
je briserai mon crâne
je déboîterai mes membres
je tailladerai ma poitrine.

Au bout de mes agissements
un tas de chair
d’environ trente centimètres de haut
se dressera devant moi
et je ne serai
toujours pas moi.

(Peter Turrini)

Illustration: Nicole Pellegrini

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le combat délivre (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 8 mai 2016



Le combat délivre

J’ai racheté la nuit
Avec une cigale
Avec un coq
À la crête foudroyée

J’ai ramoné la nuit
Au surplis de l’aube
Par un essaim de rêves
Je l’inquiétais

J’ai escorté la nuit
Pour me faire à ses plages
J’ai tailladé l’ardoise
Avec le cri

Mais la nuit est la nuit
Et la nuit demeure
Sa part de jour
Encore en sa nuit.

(Andrée Chedid)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ondine (Seamus Heaney)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2015


ondine

 

Il taillada les ronces, ramassa la vase grise
Afin de me donner droit de passage dans mes propres drains
Et je me mis à courir pour lui, vive, lavée de ma rouille.
Il fit halte, me vit enfin dévêtue,
Eau claire, insoucieuse en apparence.
Puis il marcha à mes côtés. Là où les fossés se croisent
Près de la rivière, je clapotai et bouillonnai
Jusqu’à ce qu’il enfonce une pelle loin dans mon flanc
Et m’étreigne. J’avalais sa tranchée
Avec gratitude, me répandant par amour
Dans ses racines, remontant dans ses graines cuivrées –
Mais dès qu’il vit la force de mon accueil, moi seule
Pouvais le grandir et lui être miroir subtil.
Il m’explosa si complètement que mon corps perdit
Sa liberté froide. Humaine, touchée par lui.

(Seamus Heaney)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :