Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Tawara Machi)’

Ces instants qui précèdent une rencontre (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



Ces instants qui précèdent une rencontre
voulant m’en abreuver tout mon saoul
je prends un omnibus pour rejoindre Shinjuku

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Attendre (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



Attendre qui? Pour moi attendre quoi?
« Attendre » ce verbe d’un bond
devient intransitif

(Tawara Machi)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

Comme la poursuite d’un rêve (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



De ce pays aux couleurs primaires
je contemple une carte postale
comme la poursuite d’un rêve

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Tristesse (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019


tristesse

Quand un plus un font deux
Oh continuer à vivre!
Tristesse qui s’abat sur moi
en décembre

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Si c’est ainsi (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



Si c’est ainsi que le café embaume
sur la table comment l’amour seul
remplirait-il une vie?

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

« Vous devez être fatiguée… » (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



« Vous devez être fatiguée… » L’employé de la gare me salue
et ces mots résonnent subtilement
dans la langueur de mon coeur

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 7 Comments »

Presque rien (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



Presque rien dans ces conversations presque rien
dans ces sourires mais c’est pour ce presque rien
que je l’aime mon pays natal

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Endormi (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 29 août 2019



Sur mes genoux ce poids de petit enfant
Quand toi le voyou décadent
Endormi tu respires calmement

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je deviens coquillage (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2019


coquillage

Dans l’air marin ton odeur soudain danse …
Prise et serrée dans tes bras
je deviens coquillage

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 8 Comments »

« Les crocus ont fleuri » (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2019



« Les crocus ont fleuri » Voilà le début
de la lettre que soudain
j’ai voulu écrire

(Tawara Machi)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 16 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :