Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tellurique’

Rondeur de la colline (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2017



Illustration: Edgar Degas
    
Rondeur de la colline
— un instant de repos
Des remous telluriques —,
Mamelon du Désir
Qu’effleurent les rayons
Du couchant, bientôt mués

En brume de long regret.

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Femme tellurique (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2017




Aux seins éruptifs
Aux flancs volcaniques
A la bouche comme un cratère
Au regard de lave ardente
Aux jambes de tempête
Aux cuisses de raz-de-marée
Au sexe d’atoll
Femme tellurique
Dont l’amour est une secousse sismique

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration: Françoise Martin-Marie

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

RENCONTRE (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2016



RENCONTRE

Rien, bien sûr, ne survient entièrement de lui-même.
Il faut se mettre à chercher pour trouver. Au matin,
le soleil entre par la fenêtre du levant; il use
la pourpre des deux fauteuils; il s’attarde puis se retire
en laissant dans son sillage l’idée d’une mansuétude —
cette extinction paisible.
Et les fleurs du tapis,
piétinées depuis si longtemps, revendiquent leur existence,
elles écoutent en dessous du plancher
le galop rythmé de chevaux telluriques. La femme taciturne
entre alors. Tu vois bien qu’elle évite
de piétiner ces fleurs.
L’inconcevable, sans doute n’est-il supportable qu’à deux,
mais il n’apparaît jamais qu’à un seul.

(Yannis Ritsos)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :