Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tendance’

On a tendance à croire (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2019



Illustration
    
On a tendance à croire que tout est là
pour n’être vu que par nous

comme si notre regard
était le seul critère de la réalité.

Mais l’homme et son regard se dissolvent
et tout continue à être là.

Et dans quel but ?
Pour être vu par qui ?

Il se peut que tout soit là
pour montrer qu’il n’est pas nécessaire
que quelque chose soit vu pour exister.

Voir est peut-être un épisode,
une autre chose qui se tient là.

Pourtant, on ne peut pas s’empêcher de sentir
que quelque chose qui rappelle le regard
soutient, comme l’oeil les paupières,
cet autre épisode qu’on appelle réalité.

***

Solemos creer que todo está allí
sólo para ser visto por nosotros
como si nuestra mirada
fuera el único criterio de realidad.

Pero el hombre y su mirada se disuelven
y todo sigue estando allí.

¿Ypara qué?
Para que lo yea quién?

Tal vez todo está allí
para mostrar que no es preciso
que nadie yea algo para que exista.

Ver es quizás un episodio,
otra cosa que está allí.

Sin embargo, no podemos dejar de sentir
que debe haber algo parecido a la mirada
sosteniendo, como el ojo a los párpados ,
ese otro episodio que llamamos realidad.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Quatorzième poésie verticale
Traduction: Sivia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Triangles (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2019



triangles

Triangles

Isocèle

J’ai réussi à mettre
Un peu d’ordre en moi-même.

J’ai tendance à me plaire.

Equilatéral

Je suis allé trop loin
Avec mon souci d’ordre

Rien ne peut plus venir

Rectangle

J’ai fermé l’angle droit
Qui souffrait d’être ouvert
En grand sur l’aventure.

Je suis une demeure
Où rêver est de droit.

(Eugène Guillevic)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour combattre ma tendance au silence (Alain Jouffroy)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2018



Illustration: https://wordart.com/
    
Pour combattre ma tendance au silence (comme on dit « tendance au suicide »),
il n’y avait que des mots, rien que des mots pour m’en sortir.

Les mots m’ont appris à reconnaître les choses, les arbres, les fleurs,
les styles d’architecture, les individus, les attitudes et même les rêves.
Ainsi, les mots m’ont-ils appris à dessiner.

Ce sont mes seuls maîtres, ils me tiennent éveillé, comme des vigiles.
J’ aimerais pouvoir m’en défaire. Mais ce n’est pas possible.

Ils existent sans moi, impavides et dominateurs.
Ce sont les souverains du silence.

(Alain Jouffroy)

 

Recueil: Être-Avec
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Poésie (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2017




    
La Poésie est une pensée
– un état psychique – d’agglutination;
c’est-à-dire que des tendances,
des images, des échos de souvenir vague,
des nostalgies, des espérances,
y apparaissent en même temps
et comme collés ensemble,
provenant de hauteurs tout à fait différentes.

Ou encore la Poésie ressemble à certains rêves,
parfaitement absurdes en apparence,
et qui s’éclairent brusquement
si on le déroule à l’envers.

La poésie est tout à fait une chose d’âme.

***

La Poésie est un langage pour ainsi dire magnétisé,
porteur d’une charge, et différent essentiellement du langage parlé,
voire même de la prose écrite;

par ce langage doit se produire l’unité
au plus haut degré entre la pensée et la parole,
entre le sens et le signe,
entre une résultante de toutes les masses psychiques en mouvement
et le déroulement agréable des syllabes.

Tout cela coexiste parce que tout cela naît ensemble.

(Pierre Jean Jouve)

 

Recueil: Apologie du poète
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette quête (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 5 juin 2016



Les murs ne tombent pas
[38]

Cette quête de parallèles historiques,
recherche dans les affinités psychiques,

a déjà été usée jusqu’à la corde,
sera recommencée ;

aucun commentaire ne peut altérer les réalités spirituelles
(dis-tu) ou à nouveau ;

quelle lumière nouvelle pourrais-tu
jeter sur elles ?

mon esprit (le tien),
ta façon de penser (la mienne),

chacun a sa propre carte complexe,
des fils se tissent au-dessus et au-dessous

de l’expansion végétale
des aptitudes biologiques,

tendances héritées,
effort intellectuel

de toute la race,
son flux et son reflux ;

mais mon esprit (le tien)
a sa propre approche

égocentrique et spécifique
des réalités extérieures,

et diffère de tous les autres
par de minuscules particularités,

comme le tracé des veines sur chaque feuille
diffère de celui de tout autre feuille

dans la forêt, comme chaque flocon de neige
a sa forme particulière d’étoile, de corail ou de prisme.

***

This search for historical parallels,
research into psychic affinities,

has been done to death before,
will be done again;

no comment can alter spiritual realities
(you say) or again,

what new light can you possibly
throw upon them?

my mind (yours),
your way of thought (mine),

each has its peculiar intricateap,
threads weave over and under

the jungle-growth
of biological aptitudes,

inherited tendencies,
the intellectual effort

of the whole race,
its tide and ebb;

but my mind (yours)
has its peculiar ego-centric

personal approach
to the eternal realities,

and differs from every other
in minute particulars,

as the vein-paths on any leaf
differ from those of every other leaf

in the forest, as every snow-flake
has its particular star, coral or prism shape.

(Hilda Doolittle)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On a tendance à en rajouter (Hamid Tibouchi)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2015



On a tendance à en rajouter
on devrait au contraire
en retirer le squelette
plutôt que la chair

(Hamid Tibouchi)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La plaine (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2015



 

Quand la plaine
Se plaît

Tout à tendance
A l’imiter.

(Guillevic)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :