Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘terre’

Les pins solitaires (Sandro Penna)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2017



Illustration: Paul Madeline
    
Les pins solitaires le long de la mer
désolée ne savent rien de mon amour.
Le vent les éveille, la douce
pluie les baise, le tonnerre
lointain les endort.
Mais les pins solitaires ne sauront
jamais rien de mon amour, jamais rien de ma joie.
Amour de la terre, joie pleine
incomprise. Oh comme tu mènes
loin ! Un jour
les pins solitaires ne verront pas
les lèche la pluie, les endort le soleil —
avec l’amour danser ma mort.

***

I pini solitari lungo il mare
desolato non saneo del mio amore.
Li sveglia il vento, la pioggia
dolce li bacia, il tuono
lontano li addormenta.
Ma i pini solitari non sapranno
mai del mio amore, mai della mia gioia.

Amore della terra, colma gioia
incompresa. Oh dove porti
lontano ! Un giorno
i pini solitari non vedranno
— la pioggia li lecca, il sole li addormenta —
coll’amore danzare la mia morte.

(Sandro Penna)

 

Recueil: PRISMA
Traduction: Bernard Simeone
Editions: OBSIDIANE

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A Pen Men (Robert Notenboom)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2017




    
A Pen Men
Au-dessus des falaises, sur le roc
Il n’y a presque pas de terre
Et pas d’eau
La moindre pluie asséchée par le vent
Il y a la lande
Vite fleurie
Vite rabougrie
Et une herbe rase et fine
Aux tiges blotties les unes contre les autres
Comme pour se réchauffer
Et résister ensemble

(Robert Notenboom)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

Recueil: Les chemins du silence
Editions: Puits de Roulle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toujours les mêmes terres (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2017



Toujours les mêmes terres
A caresser toujours.

Jamais un corps nouveau
Pour t’essayer à lui.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Pourtant (Hugo Von Hoffmannsthal)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2017




    
Pourtant, l’ombre de ces vies-là tombe sur les autres vies,
Et douces ou pesantes, toutes sont liées l’une à l’autre
Comme à la terre, et comme à l’air.

(Hugo Von Hoffmannsthal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’espoir (Pierre Gabriel)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
L’espoir

Je ne dis pas : Il est trop tard,
Nous avons laissé se mourir la terre,
Elle ne portera plus
Les fruits de la lumière
Et ses graines de vie.
Je dis : Le ciel demeure
Ouvert au soleil, aux étoiles,
Tous les arbres n’ont pas péri,
Les feux brûlent aussi de joie.

Je ne dis pas : Il fait si noir
Que les hommes ne peuvent plus voir
Le visage de ceux qu’ils aiment,
Ils ont oublié le silence
Mais ne savent plus se parler.
Je dis : Chaque aube tient promesse,
Elle te rend ce que la nuit
Avait effacé pour toujours,
Les fleurs, l’espoir, le goût du vent
Sur les plages bleues du matin.

Je ne dis pas : Les sources sont taries.
Je dis que rien jamais n’est perdu,
C’est à toi de creuser plus profond
Pour que l’eau pure à nouveau jaillisse.

(Pierre Gabriel)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a des étoiles (Hannah Senesh)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2017




    
Il y a des étoiles qui brillent sur terre
même après leur disparition

Il y a des êtres qui continuent à illuminer le monde
même après leur mort

ces lumières sont particulièrement scintillantes
même quand la nuit est profonde

elles éclairent le chemin de l’Humanité…

(Hannah Senesh)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’âme errante (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2017



    

Illustration: Katie m. Berggren

L’âme errante

Je suis la prière qui passe
Sur la terre où rien n’est à moi ;
Je suis le ramier dans l’espace,
Amour, où je cherche après toi.
Effleurant la route féconde,
Glanant la vie à chaque lieu,
J’ai touché les deux flancs du monde,
Suspendue au souffle de Dieu.

Ce souffle épura la tendresse
Qui coulait de mon chant plaintif
Et répandit sa sainte ivresse
Sur le pauvre et sur le captif
Et me voici louant encore
Mon seul avoir, le souvenir,
M’envolant d’aurore en aurore
Vers l’infinissable avenir.

Je vais au désert plein d’eaux vives
Laver les ailes de mon coeur,
Car je sais qu’il est d’autres rives
Pour ceux qui vous cherchent, Seigneur !
J’y verrai monter les phalanges
Des peuples tués par la faim,
Comme s’en retournent les anges,
Bannis, mais rappelés enfin…

Laissez-moi passer, je suis mère ;
Je vais redemander au sort
Les doux fruits d’une fleur amère,
Mes petits volés par la mort.
Créateur de leurs jeunes charmes,
Vous qui comptez les cris fervents,
Je vous donnerai tant de larmes
Que vous me rendrez mes enfants !

(Marceline Desbordes-Valmore)

 

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cri sur Guernica (Gemma Tremblay)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2017



Cri sur Guernica

La poésie ne m’habite plus
longue plage refroidie et déserte
daltonienne de couleurs cleptomane d’images
où se cache le visage de la parole
j’écoute les mots jouer dans la braise
le remuement des mots sur la table
et tout devient temps gris et bruine
pénurie d’étoiles patrie inculte
la terre n’a plus de nom la terre n’a plus de cri
la terre se recouvre
du bronze des silences

(Gemma Tremblay)

Illustration: Bruno Di Maio

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reviendras-tu (Nadia Tueni)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2017



    
Reviendras-tu si je disais la terre est au bout de tes doigts
comme une branche calcinée et déjà refroidie?
les oiseaux sont morts plusieurs fois à pic contre tes cheveux blonds
ils avaient adopté la mer pour vice
à cause des algues sonores
et des pistes qui se défont
lentement
trop tard pour naître chaque instant
à genoux devant des visages où toute couleur est hostie

comme une gorge prise au bétail qui dévore un rayon de soleil

reviendras-tu si je disais la mer est au bout de tes doigts?

(Nadia Tueni)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 13 octobre 2017



Pourquoi ai-je un nez une bouche et deux yeux
et des cheveux sur ma tête et deux pieds et deux mains
comme un homme?
Et pourquoi y-a-t-il de la terre et de l’air et de l’eau

c’est étrange tout cela je ne l’avais jamais vu

(Pierre Albert-Birot)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :