Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘terriblement’

LES QUATRE ÉLÉMENTS (Géo Norge)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018




    
LES QUATRE ÉLÉMENTS

TERRE.
Bon manger de terre,
Bêtes et gens !
Puis irez vous taire
Terriblement.

EAU.
Tout bu, toute l’eau
Des mers sonores
Et le coeur dit : ô,
J’ai soif encore.

FEU.
Seul feu, seule flamme
C’est feu d’enfer
Qui sait cuire l’âme
Avec la chair.

AIR.
L’espace infini
Pour toi se cambre ;
Eh ! désir voici
Enfin ta chambre.

(Géo Norge)

 

Recueil: Les Râpes
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand nous nous allongeons côte à côte (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 2 février 2018



Illustration: John Singer Sargent
    
quand
nous nous allongeons côte à côte
mes petits seins se pavanent en deux charmantes tours aiguës et
je pousse chaudement la tendresse de mon ventre contre toi

tes bras sont
jeunes;
tes bras me convaincront,dans un complet silence disant
sur mon corps
leurs derniers mots sveltes.

ne ris pas de mes cuisses.

il y a entre mes grandes jambes une ville craquante.
quand tu me touches
c’est le printemps dans la ville;les rues se tortillent joliment,
c’est pour toi;ne les effraie pas,
toutes les maisons se serrent terriblement
quand tu arrives:
elles sont contentes
quand tu remplis d’enfants les rues de ma ville.

***

as
we lie side by side
my little breasts become two sharp delightful strutting towers and
i shove hotly the lovingness of my belly against you

your arms are
young;
your arms will convince me,in the complete silence speaking
upon my body
their ultimate slender language.

do not laugh at my thighs.

there is between my big legs a crisp city.
when you touch me
it is Spring in the city;the streets beautifully writhe,
it is for you;do not frighten them,
all the houses terribly tighten
upon your coming:
and they are glad
as you fill the streets of my city with children.

(Edward Estlin Cummings)

 

Recueil: Erotiques
Traduction: Jacques Demarcq
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regardant l’océan (Raphaële George)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2016



 

Regardant l’océan, je sens cette tragédie
qui nous sépare terriblement de l’immensité.

Je suis l’horizon.
Je voudrais égaler le silence marin;
comme par miracle égaler le large.

(Raphaële George)

Illustration: Sabin Balasa

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je donne mon travail sans commentaire (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2016



Je donne mon travail sans commentaire
Terriblement, ainsi qu’il l’est, dans l’air
Avec les grandes qualités du vent!
Avec ses libertés de ruisseaux!

(Armand Robin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’homme est seul (Raphaële George)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2015


L’homme est seul en lui-même,
terriblement distant des autres,
malgré son envie de passer un peu dans tous les yeux
qui ne sont pas les siens.

Sentiment d’impuissance qui terrasse
au point où certains jours on n’éprouve presque
rien à dire, seulement une phrase pour témoigner
de cette souffrance…
« Dites seulement une parole et je serai guérie ».

Que les mots ne blessent pas l’expérience.

Comme si écrire pouvait donner plus de Présence à l’homme!

(Raphaële George)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quitte ce corps solitaire (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2015



QUITTE CE CORPS SOLITAIRE

Esprit de création gaie
Je suis lourd comme le pas du vieillard fréquentant
les tombes
Mais mon front sourit et salue
Esprit sans cœur, esprit charmant!
Laisse la terre dans le désir qui veut dénouer ta
ceinture
Impureté! Va vers les stations claires.
Déjà tu trembles cher Esprit
Tu as terriblement peur
Est-ce un Epoux que tu cherches?

(Pierre Jean Jouve)


Illustration: William Blake

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »