Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tic-tac’

NUIT CITADINE (George Bacovia)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2019



NUIT CITADINE

Sur le pavé humide,
Des chevaux galopant
Des autobus grondant,
Et des phares rapides
Par les vitres glissant
Vivement éclairant
Maintes pièces sordides.

Des tic-tac obsédants,
Des silences pleurant,
Et la nuit pluvieuse
Au dehors, et poisseuse…
Je ne sais rien… La pluie…
Depuis des jours, des ans,
Toujours la même vie,
Les tic-tac obsédants,
Les silences pleurant
D’un temps privé de vie…

(George Bacovia)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le chagrin (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2018



Le chagrin

Gris et muet, le chagrin est facteur.
Bleus sont ses yeux. Son visage est maigreur.
Une sacoche pend de son épaule fine.
Sombre est son vieux manteau comme charbon de mine.
Et bat, dans sa poitrine,
Un tic-tac bon marché.

Ayant, sur le trottoir, timidement marché,
Rasé les murs… sous un porche, il arrive.
Il disparaît telle une âme craintive.

Il frappe. On ouvre. Il tend une missive.

(Attila Jozsef)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Deux lampes luisent (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2018




    
Deux lampes luisent,
le miroir bleuit de pénombre,
les meubles tout autour brillent,
toute chose est muette.

J’entends la respiration
d’une femme, je voudrais
je voudrais — assis lourd et silencieux,
ce n’est pas ce que je veux.

Écoute le tic-tac de l’horloge,
Il compte les instants.

(Herman Gorter)

 

Recueil: Ce que tu es
Traduction: Saskia Deluy et Henri Deluy
Editions: Al Dante

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a tant de tic-tac horloge partout (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2018



Illustration:  Zinovy Shersher

    
il y a tant de tic-tac
horloge partout disant aux gens
quelle tac-tic heure il est par
tic-tic exemple six tac heures
tac cinq tic

le printemps n’est pas réglé ni
ne tombe en panne et
ses doigts ne font de petits sauts
lentement sur des nombres

il ne
se remonte pas n’a de poids
ressorts ni rouages à l’intérieur
de sa sveltesse non chérie
rien de la sorte.

(Alors,quand le printemps viendra nous
nous embras nous serons nous embrasserons
sur la bouche car les tac horloges tic
ne tic-tac changent rien
à je t’embrassebrasse et tu
m’embrasses)

***

there are so many tictoc
clocks everywhere telling people
what toctic time it is for
tictic instance five toe minutes toe
past six tic

Spring is not regulated and does
not get out of order nor do
its hands a little jerking move
over numbers slowly

we do not
wind it up it has no weights
springs wheels inside of
its slender self no indeed dear
nothing of the kind.

(So,when kiss Spring comes
we’ll kiss each kiss other on kiss the kiss
lips because tic clocks toe don’t make
a toctic difference
to kisskiss you and to
kiss me)

(Edward Estlin Cummings)

 

Recueil: Erotiques
Traduction: Jacques Demarcq
Editions: Seghers

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SENTIMENTS INSOMNIAQUES (Lionel Daigremont)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2018




SENTIMENTS INSOMNIAQUES

J’ai comme un truc, comme un trac,
Traquenard, cauchemar que je broie dans le noir,
Espoir et cafard dans le démon du soir,
Ma montre insolente met dans ma tête des « tic-tac ».

Mes pensées empilées sont un bric-à-brac
A me rendre cardiaque, aux vapeurs d’ammoniac,
J’ai vidé, et revidé encore mon sac,
Mais chassez-les, elles reviennent en ressac,
Avec leurs spectres pour vous mettre des claques :
Drôles d’ecchymoses qui rendent hypocondriaque.

Demain je vais encore être patraque,
Pas de remède, plus d’armagnac, plus de cognac,
Les passions, les désirs, les questions toujours à l’attaque…
Pourquoi aimer me rend-il à ce point insomniaque ?

(Lionel Daigremont)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le fou (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017




    
Le fou
entend un autre tic-tac.

(Henri Michaux)

 

Recueil: Face aux verrous
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

Un tic-tac retentit (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



 

 

Un tic-tac retentit,
Qui vient rythmer la chaleur
D’un jour lent et long.

***

A loud ticking clock
Sounds in rhythm with the heat
Of a long slow day.

(Richard Wright)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Mener plus loin (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2017



 Illustration
    
Mener plus loin

La pendule assassine
De son tic tac tes années

Aucune aiguille
Ne montre
Le chemin du retour

Le pas du temps
Te mènera
Au-delà

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Pays maternel
Traduction: Edmond Verroul
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tic-tac d’une horloge bleue (Ying Chen)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2017



 

Le tic-tac
D’une horloge bleue
Papier blanc

(Ying Chen)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

TIC-TAC la pendule… (André Spire)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2016



 

TIC-TAC la pendule…
Tu tournes le bouton
Et la lampe s’allume.

Tic-tac sur les livres,
Les feuillets noircis,
L’encrier, les plumes.

Tic-tac sur la tête,
Sur le front penché,
Les doigts qui raturent.

Tic-tac sur les mains,
Les mains qui se rident
Et les dents qui s’usent.

Tic-tac sur le dos,
Le dos qui se voûte
Et sur les scrupules.

Sur les tempes moites.
Les cheveux collés,
Les lèvres qui brûlent.

Sur les pieds glacés,
Le nez qui se pince
L’esprit qui refuse

Sur les volets clos,
Les glaces qu’on voile…
Sur la créature.

Sur la chambre pleine,
Les mots que l’on tait,
Les mots qu’on murmure.

Et sur les pas lourds…

Tic-tac la pendule,

Tic

Tac.

(André Spire)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :