Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Tomás Segovia)’

PETITE CHANSON (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019



    

PETITE CHANSON

Si les choses ne se pensent pas
avec des mots,
est-ce qu’elles ne se pensent pas?

Si ceux qui s’aiment n’atteignent pas
les caresses,
est-ce qu’ils ne s’aiment pas?

Si la joie bien que je pleure
vit en moi,
est-ce que ce n’est pas de la joie?

Si parfois je comprends
ce que j’ignore,
est-ce que je ne comprends pas?

Si je t’ai vu et ne t’ai pas vu,
visage aimé,
est-ce que je ne t’ai pas vu?

(Tomás Segovia)

 

Recueil: Cahier du nomade
Traduction: Jean-Luc Lacarrière
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

MIDI (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019



Illustration 
    
MIDI

Imprégnée de lumière, aveugle d’ardeur,
entourée de l’air dense
où s’enfoncent les bruits
comme de grosses pierres sourdes,
gît mollement la terre.

Masses et rondeurs se déploient
en une belle et barbare impudicité
aux côtés de laquelle j’aimerais m’allonger,

et avec des silences avides elle m’incite
à dormir durement abattu
dans la tiédeur obscure de ses vallées,

éteignant enfin cette flamme obstinée
contre la douce terre sans mémoire.

(Tomás Segovia)

 

Recueil: Cahier du nomade
Traduction: Jean-Luc Lacarrière
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Caché dans les cultures du monde (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2017




Caché dans les cultures du monde
cultiver comme le jardin de son jardin
un nid d’épaisseur
Plonger dans le ventre du dit
jusqu’à s’enfoncer dans la chaleur obscure
qui est ventre de ce ventre
Durer là où le langage
n’est pas un son mais une fièvre

****

Toute agonie est stérile
Si tu ne peux la voir
Et si tu savais comme elle me détruit
Tandis que perdu je sens
Que l’âme toute entière est de trop

Regard stupéfait sans pouvoir surmonter
Cette douleur que je ne te dois pas

(Tomás Segovia)

Illustration: Elena Oleinik

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chant étranger (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2017



 

Chant étranger

Ce pays où j’entre
Inauguré en secret tressaille
Mon pas est sa caresse
Mais ne dévoile rien devant les siens
De la fraîcheur dans laquelle il continue à se lever

(Ma maison n’est pas ma maison
Dit le Fils du Maître
Et pendant un moment
Je cesse d’être l’Étranger).

(Tomás Segovia)

Illustration: Evgeni Gordiets

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Touche-moi temps (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 2 mars 2017




Touche-moi temps

pour tes doigts je suis encore nu

***

Je vais vers je ne sais quelle rencontre
avec je ne sais quelle fraîcheur
qui fut mienne ou étrangère en d’autres heures

(Tomás Segovia)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :