Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tomber’

À chaque pétale qui tombe (Kichiji)

Posted by arbrealettres sur 17 septembre 2020




    
À chaque pétale
qui tombe l’enfant ramasse
la fleur de pavot

(Kichiji)

 

Recueil: Friches
Traduction: René Sieffert
Editions: Verdier poche

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui fait tomber les fleurs de corète (Bashô)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2020




    
Ce qui fait tomber
les fleurs de corète serait-ce
le bruit de la cascade

(Bashô)

 

Recueil: Friches
Traduction: René Sieffert
Editions: Verdier poche

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Quand sur les bateaux (Hôsen)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2020



Illustration: Hiroshige
    
Quand sur les bateaux
au fil des jours tombe la neige
la mer n’est changée

(Hôsen)

 

Recueil: Friches
Traduction: René Sieffert
Editions: Verdier poche

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Neige des bambous (Chôsetsu)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2020




    
Neige des bambous
tombe et en pleine nuit
pépient les moineaux

(Chôsetsu)

 

Recueil: Friches
Traduction: René Sieffert
Editions: Verdier poche

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

À MA DROITE (Anise Koltz)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2020




    
À MA DROITE

Nous croyons tous
en un Dieu
mais ce qui arrive
n’a pas de nom
Nous sommes comme des ivrognes
devant la nuit –
l’un de nous
fixe trop longtemps son rêve
et devient aveugle
un autre
panse sa vie blessée
un troisième protège
la forme de cire d’une morte contre le matin
qui roule par-dessus les toits
dans un tonneau en feu
C’est un nouveau jour
assourdissant
qui excite la cruauté
Un ange déchu
veille à ma droite
avec des pierres
et des oiseaux morts

Parfois la loi se trompe
la mort tombe dans le piège
dupée comme un gibier
ouvrez le brayon
rendez la liberté
à ce renard enragé
nous avons besoin de ses dents
de la douceur de son pelage
pour aimer

(Anise Koltz)

 

Recueil: Somnambule du jour
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous tournions le dos aux vitres (Jean-François Mathé)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2020



La neige était tombée, comme une sentence,
des arbres noirs et juges de ce paysage.
Nous voyagions près d’une voix éclairée de voyelles
qui n’avait sa source en aucun de nous,
mais en elle nous déposions nos blessures,
mais elle tirait de nous des nuages.
Allègement, dans les maisons désertes, sérénité,
regards évadés en nous-mêmes.

Nous tournions le dos aux vitres,
après avoir pris dans leur buée de quoi rêver.

(Jean-François Mathé)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Chaque pétale (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2020



Chaque pétale qui tombe
est une larme de la fleur
dont la chute retentit
dans mon coeur sensible.

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 4 Comments »

Beaux flocons de neige! (P’ang Yun)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2020




Beaux flocons de neige!
Nulle part ils ne tombent ailleurs.

(P’ang Yun)

Posted in haïku, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Emmène-moi voir Guignol (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2020



Illustration
    
Emmène-moi voir Guignol

Maman
J’ai fini mes croquignoles’
Et j’ai des sous dans ma tirelire
Emmène-moi voir Guignol !
Emmène-moi voir Guignol
Que je te regarde rire.
L’oeil à vif et toutes tes dents
Folichonnes sur deux rangs.
Quand tu vois Guignol
Qui donne des coups de bâton dans les cieux
Tu rigoles
Comme une casserole
Qui danse sur le feu !
Et des fois tu pleures tellement tu ris
Tu pousses des cris de colibri
Tu ris, tu pleures quand Ratapoil
Met la moustache du gendarme !
Et quelques-unes de tes larmes
Luisantes comme la rosée du matin
Ça fait des petites étoiles
Qui tombent sur ma main…

(René de Obaldia)

 

Recueil: Innocentines
Traduction:
Editions: Gracet & Fasquelle

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Est-ce répondre (Werner Lambersy)

Posted by arbrealettres sur 8 juillet 2020



maître qu’as-tu

est-ce répondre
quand deux pétales
tombent

(Werner Lambersy)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :