Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘touffu’

Dans les bois touffus (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



J’ai du plaisir dans les bois touffus
qu’aucun sentier ne traverse.

(Paul Fort)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 3 Comments »

Dire que … (Luc Dietrich)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2016




Dire que les arbres sont ouverts au jour, les poissons rapides,

dire les dahlias nids d’abeilles et les sentiers où l’herbe pousse
malgré les pas et les chariots qui la blessent.

Dire que tout est riche, touffu, impénétrable

et que la mort nous cerne.

(Luc Dietrich)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DOUCE (Guy Béart)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2016



DOUCE

Elle y allait de bonne foi
Comme pour la première fois
Quiconque lui parlait d’amour
elle entendait : c’est pour toujours

Elle était toujours de l’avis
De celui qu’elle avait suivi
Comme elle en suivait très souvent
Elle avait l’air d’aimer le vent

Douce trop douce
Un souffle la couche
La dormeuse entre vos draps
Un autre souffle la prendra

Elle payait toujours comptant
En prélevant sur ses vingt ans
Sans marchander ce coin perdu
Qu’un vieil usage a défendu

Elle truquait à chaque pas
Bientôt ne s’y retrouvait pas
Son coeur touffu comme un maquis
Cachait alors n’importe qui

Douce trop douce
Un souffle la couche
La dormeuse entre vos draps
Un autre souffle la prendra

Comme le lierre à sa façon
Elle s’enroula d’un garçon
Debout contre ses mains dormant
Elle a quitté ses vêtements

Elle a fait glisser de très haut
Sa robe blanche d’idéaux
Elle y allait de bonne foi
Elle était nue elle a pris froid

(Guy Béart)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pluie venue du Mont Ki-Chan (Louis Bouilhet)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2016



La pluie venue du Mont Ki-Chan

Le vent avait chassé la pluie aux larges gouttes,
Le soleil s’étalait, radieux, dans les airs,
Et les bois, secouant la fraîcheur de leurs voûtes,
Semblaient, par les vallons, plus touffus et plus verts !

Je montai jusqu’au temple accroché sur l’abîme ;
Un bonze m’accueillit, un bonze aux yeux baissés.
Là, dans les profondeurs de la raison sublime,
J’ai rompu le lien de mes désirs passés.

Nos deux voix se taisaient, à tout rendre inhabiles ;
J’écoutais les oiseaux fuir dans l’immensité ;
Je regardais les fleurs, comme nous immobiles,
Et mon coeur comprenait la grande vérité !

(Louis Bouilhet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il est une caverne (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




Dans un bois de Carie, bien-aimé des chasseurs, il est une caverne.
Des pins élégants s’y inclinent, laissant choir l’ombre de leur ramure.
L’entrée en est celée par les flots capricieux, librement sinueux
du lierre, amant des rochers, des crevasses. Un espiègle ruisseau,
inondant le fond de la grotte, de pierre en pierre jette les arceaux
sonores de son cours. Il s’est façonné là un lit profond et, serpentant,
il s’éloigne dans les halliers touffus qu’il égaie de murmures.

(Alexandre Pouchkine)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

AUX CHOSES LENTES (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2015



Louis-Philippe Kamm paysan-et-paysanne-au-repos-i1154_4

AUX CHOSES LENTES

Blasons, prenons le temps de tout compter
prenons le temps de vous bien déchiffrer
et de lire l’écriture fine
que modela la belle inconnue
un jour qu’elle était pâle et nue.
Dans un monde touffu se mêlent
les frissons de la maladie
les armes de la médisance
le visage du laboureur
l’éclat de l’amour inconnu
et les yeux bleus du travailleur
celui au front couvert de signes
s’appuyant au bras de sa fille
portant le poids de sa beauté
traquée à l’abri du corset
femme au regard rejoignant
la douceur d’une feuille qui tremble.

(Jean Follain)

Illustration: Louis-Philippe Kamm

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OMBRE DES BOIS (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2015



OLYMPUS DIGITAL CAMERA 

OMBRE DES BOIS

Je suis tout à la tristesse de ma vie perdue dans les bois que le vent berce.
Je suis tout à la détresse de ma vie sans but dans l’ombre des bois touffus.
Mon bonheur est d’y frémir, je m’y sens perdu. Tout ajoute à ma tristesse.
Je le dis, j’ai du plaisir dans les bois touffus qu’aucun sentier ne traverse.

(Paul Fort)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :