Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tourelle’

J’ai appris à mener une vie simple et sage (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2019



J’ai appris à mener une vie simple et sage,
À regarder le ciel, à prier Dieu,
À marcher longuement avant la nuit
Pour fatiguer mon angoisse inutile.

Quand bruissent les bardanes dans le creux du fossé,
Quand jaune orange s’incline la grappe du sorbier,
Je fais des vers joyeux
Sur la vie éphémère, éphémère et superbe.

Je rentre. Me lèche la paume
Un chat duveteux, il ronronne, câlin.
Au bord du lac un feu perçant s’allume,
Sur la tourelle de la scierie.

De loin en loin le cri d’une cigogne
Se posant sur le toit transperce le silence.
Et si tu frappes à la porte
Je n’entendrai même pas, je crois.

(Anna Akhmatova)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VILLE HAUTE (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2018



Illustration: Duccio di Buoninsegna
    
VILLE HAUTE

Des robes à la nuit sont bâties
par d’indociles ouvrières
aux voix vives
à l’odeur de chairs actuelles
au milieu de pierres usées.
Au jour on reverra encore
grilles, piliers, tourelles,
tuiles jaunes, murs fissurés
dans la clarté d’une cité
édifiée au haut d’un rocher
contemplation des voyageurs.

(Jean Follain)

 

Recueil: Des Heures
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DÉDICACE (Francis Vielé-Griffin)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2016



DÉDICACE

J’ai fleuri mon royaume de lys frêles
Comme les vierges et comme les joies;
Mon palais clair a de grêles tourelles,
Et j’ai drapé mes cieux de pâles soies.

J’ai semé mon jardin de flores saintes
Comme les vierges et comme les joies,
Et je me suis grisé de mes jacinthes,
Aurore, à chaque fois que tu rougeoies.

Je chante en mon âme des choses folles
Comme les vierges et comme les joies,
El j’ai trouvé de si douces paroles,
O si douces, qu’il faut que tu les croies.

Pour parfumer ta vie érubescente
J’ai fleuri mon royaume de lys frêles,
Et que balance, à toute aube naissante,
La brise qui chante dans mes tourelles.

Pour que tes pas écrasent des arômes,
J’ai semé mon jardin de flores saintes,
Que ne connaissent pas les autres hommes,
Et nous nous griserons de mes jacinthes.

Pour que ta lèvre éclose en un sourire,
Je chante en mon âme des choses folles;
Je sais des choses, et, pour te les dire,
Ô, j’ai trouvé de si douces paroles.

(Francis Vielé-Griffin)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES BÛCHERS SUR LA MER (Claudine Bernier)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2015



Mer en feu

LES BÛCHERS SUR LA MER

Les cygnes noirs ont des suicides pleins d’étoiles,
Sur une plage d’ombre, au plus profond des mers.
Des goémons de feu, des algues calcinées
Ruissellent lentement au milieu de l’écume
Que traversent parfois des tourelles en flammes.
Le vent émerveillé, le vent retient son souffle,
Il s’approche indécis sur la pointe des pieds
De crainte d’attiser ces bûchers sur les vagues
Et nul n’a remarqué cette lueur discrète
Qui s’élève au-dessus de ces plages brûlantes
Où la mer et le feu s’épousent en secret.

(Claudine Bernier)

Illustration: Moll

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :