Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tourner le dos’

J’ai une autre Espérance (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2018



La Mort est un Dialogue entre
L’Esprit et la poussière.
« Dissous-toi », dit la Mort
– l’Esprit « Madame
J’ai une autre Espérance » –

La Mort en doute – Reprend sa Plaidoirie –
L’Esprit lui tourne le dos
Laissant simplement pour preuve
Un manteau d’Argile.

(Emily Dickinson)


Illustration: Gustav Klimt

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

UNE FOULE (Norge)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2018



UNE FOULE

Il y a trop de personnages dans cette toile,
mais c’est exprès.
Pour mieux cacher ces deux amants qui ne peuvent se joindre
et qui se parlent du regard.
Dans une foule, on est presque seul comme dans une forêt.
Et ces deux amoureux seront ensemble
dès que nous aurons tourné le dos.

(Norge)


Illustration: Emily Grenader

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Présence du creux dans le plein (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2017



Présence du creux
Dans le plein.

Présence du creux
Même là où pour lui
Il n’y a pas de place.

Présence de cette espèce de creux
Que rien ne peut chasser,
Ne peut remplir.

Lui tourner le dos
Ne sert à rien.

(Guillevic)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Peur de se perdre dans cette ouate (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2016



Pas peur des puits:
Il y a des margelles.

Pas peur des murs ni des arbres:
On s’y cogne et on repart.

Pas peur de la mer:
On lui tourne le dos.

Pas peur des cimetières:
On s’y assoit.

Pas peur des monstres:
On les badigeonne.

Peur de se perdre
Dans cette ouate
Hors les dictionnaires.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Petite chanson pour l’eau transparente (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2016



Un géant cueille l’étoile.
Il a les mains brûlées.

Un nain pêche l’étoile.
Il a les mains glacées.

Ils se tournent le dos
jusqu’au matin;

car l’un allume l’eau
quand l’autre l’éteint.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

S’avance le baiser de ta présence (Philippe Omsil)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



Tu surveilles et crains ton miroir. Comme s’il
devait tourner le dos et quitter la nuit du désir.
Et laisser flétri, réduit, le regard.

Sais-tu dans la saveur de mes songes les
caresses où mes mains ont rencontré et résolu
désormais ton rivage.

Derrière mes yeux s’étendent des entêtements,
Aucun d’eux n’a le parfum ni le grain de ta
peau. Je peuple mes insomnies en même temps
que s’avance le baiser de ta présence.

(Philippe Omsil)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AVEC LE VENT (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2016



AVEC LE VENT

Le vent se mit à souffler, à courir sur la voie publique, dans le pré.
Devant le vent couraient les boeufs, les laboureurs, le fils de la sage-femme
En dernier, clopinant, venait Dieu. Par la fenêtre,
une femme le regarda dans les yeux de derrière les carreaux.
Puis elle baissa les yeux, lui tourna le dos,
s’approcha de la table et se mit à couper du pain.

(Yannis Ritsos)

Illustration: Francisco Bajén

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :