Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘transformation’

Transformation (Sri Aurobindo)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2021



    

Transformation

Mon souffle coule en un courant rythmique subtil ;
il emplit mes membres d’une puissance divine :
j’ai bu l’Infini comme un vin de géant.
Le Temps est mon théâtre ou mon spectacle de rêve.
Mes cellules illuminées sont la trame flamboyante de la joie
et les fibres frémissantes de mes nerfs sont devenues
de fins courants d’ivresse, opale et hyaline,
où pénètre l’Inconnu, le Suprême.

Je ne suis plus vassal de la chair,
esclave de la Nature et de sa loi implacable ;
je ne suis plus captif des rets étroits des sens.
Mon âme s’étend par-delà tout horizon en une vision sans borne,
mon corps est l’heureux et vibrant instrument de Dieu,
mon esprit un vaste soleil de lumière immortelle.

(Sri Aurobindo)

 

Recueil: Poésie
Traduction: Français Cristof Alward-Pitoëff
Editions: Sri Aurobindo Ashram Trust

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme ces nuées d’oiseaux voyageurs (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2017



Illustration
    
Comme ces nuées d’oiseaux voyageurs,
qui par-dessus nos têtes traversent le ciel et se perdent au loin,
sans que nous puissions savoir ni d’où ils viennent,ni où s’enfuit leur vol,

ainsi devant nos yeux passent les choses créées ;

et nous ne connaissons ni le royaume impénétrable de la formation des êtres,
ni le royaume sombre de leur transformation.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MOTS lNCANDESCENTS (Marie-Hélène de Moreuil)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2016




MOTS lNCANDESCENTS

Je brûle chaque jour
De me dire.
Je crache des mots incandescents.
Je chasse mes émotions
Dans mon grand toboggan.
Je monte et je descends,
Dans un puits sans fond.
je suis l’oscillographe
De mes transformations.
Je ne peux m’arrêter
D’aller pêcher des mots,
Dans mon océan
Qui m’engloutit,
Tandis que je surgis
Tel un volcan.

(Marie-Hélène de Moreuil)

Illustration: Becca Mann

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par le Vide (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2016



Par le Vide, le cœur de l’Homme peut devenir
la règle ou le miroir de soi-même et du monde,
car possédant le Vide et s’identifiant au vide originel,
l’Homme se trouve à la source des images et des formes.
Il saisit le rythme de l’Espace et du Temps ;
il maîtrise la loi de la transformation.

(François Cheng)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’acte de poésie (Charles-Ferdinand Ramuz)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2015



L’acte de poésie est éminemment un acte de transformation ;
il est donc indispensable que la poésie se fournisse
dans le « pas encore transformé ».

(Charles-Ferdinand Ramuz)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :