Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘triomphante’

Elle a rejoint le choeur des autres astres (Alexandre Blok)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2018




Elle a grandi par-delà les montagnes,
Née dans la solitude des vallées.
Aucun de nous n’a pu jeter sur elle
Un regard de désir. Elle était seule.
L’astre immortel regardait chaque jour
Resplendir son aurore pure.
Elle montait vers lui comme une fleur,
Gardait en elle une trace secrète.
Dans le désir et l’angoisse elle est morte;
Aucun de nous n’a contemplé sa cendre…
Elle a fleuri soudain parmi l’azur,
Triomphante, dans un ailleurs, sur d’autres cimes.
Elle vit maintenant parmi la neige.
Insensés! Qui de vous as visité son temple?
Elle a fleuri par-delà les montagnes,
Elle a rejoint le choeur des autres astres.

(Alexandre Blok)

Illustration: Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Quenouille (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2017




La Quenouille

L’enfant, voyant l’aïeule à filer occupée,
Veut faire une quenouille à sa grande poupée
L’aïeule s’assoupit un peu ; c’est le moment,
L’enfant vient par derrière, et tire doucement
Un brin de la quenouille où le fuseau tournoie
Puis s’enfuit triomphante, emportant avec joie
La belle laine d’or que le safran jaunit,
Autant qu’en pourrait prendre un oiseau pour son nid.

(Victor Hugo)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Etapes de l’Enfer (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2016



 

Etapes de l’Enfer

je n’ai confiance que dans la nuit
ombre où les murmures promettent
l’éternité
je n’ai plus honte
je vois et j’appelle
je crie
Tout se tait
et tu apparais triomphante nue
les bras tendus heureuse
tu dis alors alors
et je suis ton ombre
j’écoute et j’obéis
le silence t’appartient
et je suis le silence
Je te retiens
tandis que le monde s’évanouit
un nuage
Tu demeures
tu es la nuit
la nuit tout entière
dans l’espace et le temps confondus
tu es la vérité
oh incendie
flamme qui s’empare et conquiert
qui d’un seul coup d’un regard
envahit Oh toi
Tes mains saisissent et donnent
l’oubli
Oh diamant oh source
Métamorphose
Je n’ai confiance que dans la nuit
Je n’ai confiance qu’en toi
dont le nom
a la forme de tes lèvres
Nuit
Toi nuit

(Philippe Soupault)

Illustration: Alberto Pancorbo

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :