Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Tristan Tzara)’

Dans l’eau de mon rêve (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2017



Dans l’eau de mon rêve fleuri de splendides inutilités

(Tristan Tzara)

Illustration: Caroline Duvivier

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le poisson de ta main dans l’eau de ma mémoire (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2017



Le poisson de ta main
dans l’eau de ma mémoire
il dort ou c’est comme
à la belle étoile

les pêcheurs les astronomes
le convoitent les malins
ni calculs ni hameçons
tentations ou tours d’adresse
ne sauraient avoir raison
du souci de ma tendresse

(Tristan Tzara)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voie (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2017



fleurs-800x600

Voie

quel est ce chemin qui nous sépare
à travers lequel je tends la main de ma pensée
une fleur est écrite au bout de chaque doigt
et le bout du chemin est une fleur qui marche avec toi

***

Way

what is this road that separates us
across which I hold out the hand of my thoughts
a flower is written at the end of each finger
and the end of the road is a flower which walks with you

(Tristan Tzara)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Homme approximatif (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2016



 

homme approximatif comme moi comme toi lecteur et comme les autres
amas de chairs bruyantes et d’échos de conscience
complet dans le seul morceau de volonté ton nom
transportable et assimilable poli par les dociles inflexions des femmes
divers incompris selon la volupté des courants interrogateurs
homme approximatif te mouvant dans les à-peu-près du destin
avec un cœur comme valise et une valse en guise de tête
buée sur la froide glace tu t’empêches toi-même de te voir
grand et insignifiant parmi les bijoux de verglas du paysage

(Tristan Tzara)

Découvert ici: http://gouttedeau.blog.lemonde.fr/

Illustration: Brigitte Valin

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le visage penché de la belle chercheuse (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2015



le visage penché de la belle chercheuse
se reflète dans la flamme où vécut la splendeur
des ferventes attaches et des sorts enlacés
aux enfances des rafales par nos cris mis à nu

depuis qu’en nos nuits les maisons ont vieilli
dans les parcs desséchés dans les feuilles de braise
dans l’essaim des perpétuels souvenirs
ont pâli les pétales des paroles de brise

une autre jeunesse est montée
au dégel des gestes
la tendresse d’un jeu plus profond
à regagner toutes les cendres au doute de l’été

(Tristan Tzara)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

J’ai éteint mon amour sur le sentier de la terre (Tristan Tzara)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2015



j’ai éteint mon amour sur le sentier de la terre
froid devenir de ce bruit qui me cuit
je te fuis invincible charme sous le signe du joug
charmeuse de folies aux marées de douleurs

mémoire suivie de tant d’âpres légendes
vitreuse conscience que brûle le diamant
sur les traces éperdues de mes désirs de chaos
chasseur de nuits givrées ou troubles confiances

d’heure en heure plus serrées aux terres profondes
de sommeil que découvrent les réveils de glace
et sans regret, des chairs fondues en larmes sombres
fuir l’onde rayonnante et le repos de fer

fuir les yeux aux doux rappels de cendre
les mains perdues qui s’offrent aux voluptés
des chevelures maîtrisées par les regards patients
les mains de soleil — ainsi s’en va-t-il

que le froid le guette
sans âge aux détours des vergers
où le sort s’engouffre — ainsi s’en va-t-il
à sortir des plantes aventureuses les rumeurs de vie

(Tristan Tzara)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :