Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tryptique’

TRIPTYQUE OU MARIA HELENA, ARPAD ET LA PEINTURE (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2017



Illustration: René Magritte
    
TRIPTYQUE OU MARIA HELENA, ARPAD ET LA PEINTURE

I
Ils ne peignent pas le tableau : ils sont dans le tableau.

II
Ils ne peignent pas le tableau : ils croient qu’ils sont dans tableau.

III
Ils savent qu’ils ne sont pas dans le tableau : ils peignent le tableau.

***

I
Eles não pintam o quadro : estilo dentro do quadro

II
Eles não pintam o quadro : julgam que estilo dentro do quadro

III
Eles sabem que não estão dentro do quadro: pintam o quadro

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Le démoniaque (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2015



Le démoniaque

Ai-je sucé les sucs d’innommés magistères ?
Quel succube au pied bot m’a-t-il donc envoûté ?
Oh ! Ne l’être plus, oh ! Ne l’avoir pas été !
Suc maléfique, ô magistères délétères !

Point d’holocauste offert sur les autels des Tyrs,
Point d’âpres cauchemars, d’affres épileptiques !
Seuls les rêves pareils aux ciels clairs des tryptiques,
Seuls les désirs nimbés du halo des martyrs !

Qui me rendra jamais l’hermine primitive,
Et le lis virginal, et la sainte forêt
Où, dans le chant des luths, Viviane apparaît
Versant les philtres de sa lèvre fugitive !

Hélas ! Hélas ! Au fond de l’Erèbe épaissi,
J’entends râler mon coeur criblé comme une cible.
Viendra-t-on te briser, sortilège invincible ? –
Hâte-toi, hâte-toi, bon Devin, car voici

Que l’automne se met à secouer les roses,
Et que les jours rieurs s’effacent au lointain,
Et qu’il va s’éteignant le suave matin :
Et demain, c’est trop tard pour les métamorphoses !

(Jean Moréas)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :