Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ultime’

QUAND SOUS LA LUNE (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2021



QUAND SOUS LA LUNE

Sous la lune quand se promènent les femmes avec des robes à fleurs
Leurs yeux m’étonnent, leurs cils et tout l’ordre du monde.
Il me semble que d’une si grande inclination mutuelle
Pourrait enfin résulter la vérité ultime

(Czeslaw Milosz)


Illustration: Sandro Botticelli

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FRAGMENTS (Nuno Jùdice)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2021



Illustration: Waldemar Nobre
    

FRAGMENTS
1
Accepte le transitoire ; rien de ce qui
est définitif, et dur, ne peut t’atteindre.

2
Quelque chose de visible émerge
dans les limites de l’être.

3
La nuit, le vent a brisé
une des vitres de derrière.

4
Seul le bruit de la nuit survit à la
lumière et la fureur matinales.

5
(Si ces nuages, à l’horizon,
parvenaient jusqu’à moi…)

6
Le fragment, néanmoins, exprime
l’éclatement de l’intensité.

7
Dans l’ultime fragment, fixe
l’éphémère et repose.

(Nuno Jùdice)

 

Recueil: Un chant dans l’épaisseur du temps suivi de méditation sur des ruines
Traduction: Michel Chandeigne
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ciel de Claire Lumière (Dalaï-Lama VIIème)

Posted by arbrealettres sur 7 janvier 2021



 

Wols  -WOLS [1280x768]

Le ciel de Claire Lumière, la réalité ultime, pénètre partout.
Voyez tout dans cette lumière indescriptible de la réalité;
Sans vous arrêter à des falsifications intellectuelles,
regardez cette vacuité immaculée…
Voyez le drame, l’illusion, la création magique;
Sans penser qu’elle est réelle, regardez la face de la vacuité;
Sans laisser venir les pensées négatives,
tournez-vous vers la face de la Vaste Étendue.

(Dalaï-Lama VIIème)

Illustration: Wols

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeunesses (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2020



Andrée Chedid
    
Jeunesses

On eut beau la flatter
Célébrer ses atours
Ma jeunesse s’engouffra
Dans la gorge du temps

Elle cessa de fleurir
Pour rejoindre sans détresse
La trame usuelle
Qui mène à l’ultime champ

L’été prit le relais

D’autres et d’autres jeunesses
S’aventuraient déjà
En leurs corps flamboyants.

(Andrée Chedid)

 

Recueil: Rythmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ultime à vif (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2020



l’ultime à vif
le parcours broyé de la grâce
un halètement de réel
qui pétrit la plénitude

(Zéno Bianu)


Illustration: Alberto Giacometti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je lance des cailloux transparents (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2020



Je lance des cailloux transparents
Sur la mare que frôle la brise
Où s’ébattent des canards errants
Qui emplissent de cris l’aube grise.

Dans le galop mouillé du vent froid,
Je parcours des nuits aux mains glaciales
Qui sèment de nouvelles étoiles
Dans le sillons du ciel tracés droit.

Je bois longuement l’eau des fontaines
Quand le soleil mire en leur cristal
Ses regards aux prunelles lointaines
Qui fascinent le ciel virginal.

J’écoute le silence des pierres
Quand arrive la chute du jour
Avec un ultime cri d’amour
Sous un lent battement de paupières.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Où réside l’esprit? (Seamus Heaney)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2020



Où réside l’esprit? Au-dedans, au-dehors
Des choses remémorées, des choses faites ou défaites?
Premier le cri de l’oiseau de mer, première l’âme

Imaginée dans l’aube froide de son cri?
Et son perchoir ultime? Le bâton fangeux d’un nid
De corneille, au sommet de la vieille tour de pierre,

Ou le buste de marbre dominant le parterre?
Habitable, la forme accomplie?
Habitée, la lumière venteuse?

Pourquoi la note maintenue, pourquoi la ligne maintenue
Sinon pour l’assaut qui rassure?

***

Where does spirit live? Inside or outside
Things remembered, made things, things unmade?
What came first, the seabird’scry or the soul

Imagined in the dawn cold when it cried?
Where does it roost at least? On dungy sticks
In a jackdaw’s nest up in the old stone tower

Or a marble bust commanding the parterre?
How habitable inhabited the windy light?

What’s the use of a held note or held line
That cannot be assailed for reassurance?

(Seamus Heaney)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De l’ultime étoile (Ossip Mandelstam)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2020



De l’ultime étoile s’éteint sans douleur la piqûre,
Le matin, grise hirondelle, se cogne à la croisée,
Et le jour lent, boeuf de son lit de paille s’éveillant,
Secoue le long sommeil parmi les places hérissées.

(Ossip Mandelstam)


Illustration: Lydie Boyer-Wagner

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MERIDIENS DE L’ABSENCE (Robert Goffin)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2020



Steve Cieslawskis (7)

MERIDIENS DE L’ABSENCE

Ce long mois a passé comme la chair se fane
De fleur en flétrissure aux bruyères du temps
Et de nos jours filtrés au fil des tramontanes
Il ne subsistera que des noms dans le vent

Et nous voici rendus au gel des ombres seules
Comme si tout ne s’était pas rejoint en nous
De hanche à paume au bord du couchant où les meules
Engrangent des moissons grisantes de grisou

Quel est l’apaisement que le sang distribue
Pour les archets du soir aux ruptures des mains
En soudant et puis dénouant les lèvres bues
Jusqu’au descellement sombre des lendemains

Puis il ne reste à la lisière de l’absence
A l’heure proche de l’ultime sacrement
Que des blés de blessure et l’oubli du silence
Pour réconcilier l’homme avec son néant.

(Robert Goffin)

Illustration: Steve Cieslawskis

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Que signifie continuer d’être (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 10 mars 2020



Que signifie continuer d’être,
dans la venelle de la mort ?

Dans le vaste désert du sel,
comment fleurir est-il possible ?

Dans la mer du rien-ne-se-passe
trouve-t-on tenue pour mourir ?

Lorsque les os s’en sont allés,
qui vit dans l’ultime poussière ?

(Pablo Neruda)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :