Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘unifier’

Fidélité à l’éclair (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




    
[Fidélité à l’éclair, un livre de conversations avec Daniel Gonzales Dueñas et Alejandro Toledo.
Un livre qui s’ouvre d’emblée sur cette question : quel est le sens de la verticalité dans votre poésie ?
Il y répond en évoquant d’abord son expérience de la lecture des poètes dans sa jeunesse, une lecture attentive où lui apparaissait déjà que : ]

Même chez les grands poètes, il y avait des zones plus faibles, un peu lâches,
des zones qu’on pouvait remplacer, laisser de côté.

Je trouvais, ajoutait-il, chez de nombreux auteurs (et aujourd’hui dans la majeure partie de la poésie),
des passages où la description, l’anecdote ou l’effusion sentimentale dévoraient la poésie.

Alors j’ai commencé à éprouver la nostalgie d’une aventure qui serait la recherche d’une poésie plus dense,
où chaque élément serait comme quelque chose d’irremplaçable, où déplacer une virgule,
changer un mot de place ou un blanc serait une catastrophe…

une poésie qui ne se limiterait pas à cultiver l’atmosphère, les réactions sentimentales,
mais qui aurait (qui oserait avoir) possibilité d’unifier une fois pour toutes
ce qui a été si absurdement séparé : la pensée et l’émotion.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Fidélité à l’éclair
Traduction: Jacques Ancet
Editions: Lettres vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La charité à tous (Marie Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2018




    
La charité à tous.
La sympathie à presque tous.

L’amitié à quelques un, à beaucoup ou à très peu d’êtres
selon l’ouverture facile ou la profondeur retirée du coeur.

Mais l’Amour unifiant ne se partage pas.
Qui l’a, possède tout. Qui ne le possède pas, n’a rien.
Qui l’avait et l’a perdu, ne l’a jamais eu.

(Marie Noël)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je pleure … de Beauté (Viviane-Josée Restieau)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2018



Je pleure … de Beauté
Tellement un Grand est Grand
Quand il est si simple
Il est particule d’Amour à la Source
Il n’a rien à dire
Il ressent, Il émet
Il unifie ceux qui sont prêts
Sans le savoir car
Le Grand ne le sait pas lui-même
Le silence déploie son souffle
Et le vent emporte son étincelle divine …
… Étincelle qui Elle-même
Viendra éclore l’Innocent
Le Grand sait qu’il ne sait pas,
Qu’il ne sait plus.
Il devient …
Il devient …
Il devient …
… l’Unité de l’Instant au cœur de la Vie
Il s’est quitté pour se répartir
Sans le savoir
Dans l’Infini Récepteur du Tout : …
… Battement du Cœur Universel.

(Viviane-Josée Restieau)

Illustration: Viviane-Josée Restieau

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Marche étanche (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2018



Illustration: Gao Xingjian
    
Marche étanche

Le vent s’ouvre
Ô brèche
Où mal guérir

Parfois
Ô chemin praticable
Vers l’intimité sûre

Porteuse
Mais par brûlures
Du passager profond

Ô tant d’éparses
Présences

Voix qui ont unifié

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Étreindre le lieu lent (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
Étreindre le lieu lent
Lampe
Parmi les lampes
Que d’autres n’ont pas vu

Cri d’homme
En forêt claire
Feuillages amplifiés

L’épars
De nos présences
Qu’un lointain unifie

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La matière (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017



La matière

la matière des sons
leur texture m’est offerte
m’est ouverte
leur texture jusqu’à la torture

étrangement manipulés
m’éprouvant,
les sons innombrables qui me disjoignent
autrement me joignent,
m’unifient, s’unifient

Enveloppements! Envahissement

Soie dans les fibrillations

(Henri Michaux)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’autre (Cathy Ko)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



L’autre

L’autre
Est
Cette part
En moi
Qui désire
Fortement
S’échapper
De mes griffes.

L’autre
Est
Un jouet
Que je cache
Sous mes pattes.

L’autre
Est
Celui
Que je perds
Tous les soirs
Somnambule
A hurler
“Ne rentre pas trop
tard.”

L’autre
Est
Le miroir
Incassable
De mes vices
Incachables.

L’autre
Me caresse
Et je sens
La frontière.

L’autre
Pense
Que je pense
Comme lui.
Unifier la pensée
C’est la mort.

(…)

(Cathy Ko)

Découvert ici chez laboucheaoreilles

Illustration: Irina Kotova
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’appartiens aux vents (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 10 octobre 2016



 

J’appartiens aux vents, ceux dont les orages unifient
La face de la terre, le visage du ciel
Et la figure de l’homme

(Adonis)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

UNIFICATION (António Ramos Rosa)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2016



UNIFICATION

Oubliant les noms, unifiant le non
dans une éclipse de terre, voici presque l’éveil
sur le sable noir, sous la marée rouge.
Ô bonheur d’être si proche de rien
et, sans rêve aucun, être le feu courant
qui culmine et s’évanouit dans la blancheur des limbes!

(António Ramos Rosa)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si j’attends la neige et la nuit (Marcel Havrenne)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2015



Si j’attends la neige et la nuit,
c’est parce qu’elles unifient le monde extérieur
et conduisent ainsi mes pensées
dans les voies de la simplicité.

(Marcel Havrenne)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :