Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘varier’

Villanelle (Philippe Desportes)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2020




    
Villanelle

Rosette, pour un peu d’absence,
Votre cœur vous avez changé,
Et moi, sachant cette inconstance,
Le mien autre part j’ai rangé :
Jamais plus, beauté si légère
Sur moi tant de pouvoir n’aura :
Nous verrons, volage bergère,
Qui premier s’en repentira.

Tandis qu’en pleurs je me consume,
Maudissant cet éloignement,
Vous qui n’aimez que par coutume,
Caressiez un nouvel amant.
Jamais légère girouette
Au vent si tôt ne se vira :
Nous verrons, bergère
Rosette,
Qui premier s’en repentira.

Où sont tant de promesses saintes,
Tant de pleurs versés en partant?
Est-il vrai que ces tristes plaintes
Sortissent d’un cœur inconstant?
Dieux! que vous êtes mensongère!
Maudit soit qui plus vous croira !
Nous verrons, volage bergère,
Qui premier s’en repentira.

Celui qui a gagné ma place
Ne vous peut aimer tant que moi;
Et celle que j’aime vous passe
De beauté, d’amour et de foi.
Gardez bien votre amitié neuve,
La mienne plus ne variera,
Et puis, nous verrons à l’épreuve
Qui premier s’en repentira.

(Philippe Desportes)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’amour qui varie (Yosa Buson)

Posted by arbrealettres sur 4 décembre 2019



    

(Yosa Buson)

 

Recueil: Les plus beaux HAÏKU(S)
Traduction: Akié Boulard
Editions: Arichi

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Au tourne-temps (Jean Pérol)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2018




    

Au tourne-temps

Tourne-vis de mon silence
tourne-vie jusqu’à la mort
tourne-lance dans la vie
mon tourne-temps mon tourne-colle
tout le temps tourne à l’entresol
et tu le sais je t’obéis sous toi je tourne
vis sans fin qui ne se visse en rien
cherchant parfois à voir quelque part cette main
qui varie l’horizon de mes lentes saisons.

(Jean Pérol)

 

Recueil: Poésie I (1953-1978)
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Suivant le vol des canards (Gérard Le Gouic)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2018



La frontière entre le marais
et son enveloppe de ciel

varie suivant
le vol des canards.

(Gérard Le Gouic)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne suis jamais sorti de là (Emilien Chesnot)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018



Illustration
    
je ne suis jamais sorti
de là où mon coeur bat
sang circule
sans même une présence
pour faire varier l’espace
je ne me répéterai pas
mourir suffit

(Emilien Chesnot)

 

Recueil: Faiblesse d’un seul
Traduction:
Editions: Centrifuges

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les genoux de Jany (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 18 juillet 2017



Illustration: Pal Szinyei Merse   

Les genoux de Jany

Pour dormir ou ne pas dormir jour et nuit
Je pose ma tête sur les genoux de Jany.

L’ombre la lumière le jour la nuit
Sont sous ma tête les genoux de Jany.

Le printemps l’hiver jour et nuit
Je les pose avec ma tête sur les genoux de Jany.

La fauvette blonde est pour moi Jany
La hulotte inaperçue est pour moi Jany.

L’été l’automne jour et nuit c’est Jany
Dix années puis même toute ma vie c’est Jany.

Les saisons les oiseaux les floraisons varient
La neige le beau temps l’onde et le vin varient.

Je n’ai pas le janvier le juillet qui varie
Je n’ai pas la neige le beau temps la vie qui varie.

S’il y a sans saisons sans neige et vent sans jour et nuit
S’il y a l’hôtellerie nommée outre-vie

On m’y verra dormir ou ne pas dormir
On m’y verra mourir ou ne pas mourir

Sur les genoux de Jany.

(Armand Robin)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je choisis un peuplier (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 26 février 2017



Je choisis un peuplier
Avec un fleuve non loin,
Je choisis le fleuve aussi
Et je vous mets près du fleuve.

Mais vous, vous, qui me dira
A qui s’adresse ce vous?

Je ne le sais qu’à demi
Car l’autre moitié varie.

(Jules Supervielle)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Vois Mars, Jupiter et Saturne (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 1 novembre 2015



Mars Saturne Jupiter [800x600]

Vois Mars, Jupiter et Saturne,
Faisant leur tâche sous nos yeux,
Varier dans le ciel nocturne
Leur triangle mystérieux

(Victor Hugo)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le néant varie (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2015



Le néant varie.
Filaments qui se détachent de l’absence,
minimes fluctuations du vide,
petites dénivellations dans le non-être.

Dans ces failles de l’abîme
commencerait peut-être une vision non figée
qui percevrait au revers du temps
la possibilité de l’impossible.

Peut-être les variations du néant
sont-elles les fondations secrètes
de cette nouvelle vision.
Et cette vision suffit-elle
pour que tout ce qui n’est pas
commence à dériver dans l’être.

(Roberto Juarroz)

Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :