Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘venelle’

Il était monté tout en haut de Notre-Dame (Jean-Paul Labaisse)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2019




    
Il était monté tout en haut de Notre-Dame,
Se tenant, essoufflé, près du lourd carillon.
L’infirme caressait le fabuleux bourdon
Et la vue de Paris émerveillait son âme…

Sous ses pieds s’étendaient la Seine et ses bateaux,
L’île de la Cité, ses places, ses venelles,
Les flèches et les tours, tranquilles sentinelles…
Plus loin, c’était Montmartre et ses charmants coteaux.

Quasimodo pencha la tête et regarda :
Sur le parvis dansait la belle Esmeralda,
Créoles, caraco doré, châle vermeil.

Et le bossu, parmi les gargouilles sévères,
Les griffons, les serpents, les guivres, les chimères,
Rêvait d’un peu d’amour et d’un rai de soleil…

(Jean-Paul Labaisse)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DRAPEAUX (Gaston Couté)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2018



Illustration: Jacques Darras
    
DRAPEAUX

L’heure patriotique du tirage au sort
A fait vibrer le beffroi légal des mairies,
Les gas aux grands yeux bons sont devenus conscrits
Et leur troupeau dévale par les rues
Sous le geste dur des houlettes tricolores.

En les voyant ainsi passer, les filles belles
Qui s’avancent par la paix fleurie des venelles,
Se demandent en leur naïveté, pourquoi
L’on gaspille ainsi bêtement si belle soie.

Holà ! nos galants aimés. Holà ! disent-elles,
Baillez-nous l’étoffe jolie de vos drapeaux,
Nous en ferons des robes bleues, rouges ou blanches
Et nous les froisserons aux danses des dimanches
Contre votre cœur qui s’en montrera plus tendre.

Mais les galants passent et s’en vont sans comprendre
Le bon désir des amantes qui restent seules…
Et demain les drapeaux leur seront des linceuls.

(Gaston Couté)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Tirez le verrou (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2016


La_porte_vers_la_Lumière

Tirez le verrou de la sortie sur la venelle
Il y a une lumière qui vient du dehors
Toutes ces portes fermées contre la blancheur du chemin
Sont les écluses d’une eau natale
Qui nous portera hors de l’ombre

(Heather Dohollau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La venelle des portes (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2016


giverny

Descendre dans le jardin
C’est traverser la résistance
D’une eau invisible

Des pas de silence

Parmi les arbres
Les fleurs ont le mouvement ourlé
De l’immobile

Mais la présence est vraie ou fausse
Il y a d’autres jardins sous celui-ci
Et à partir de quel sol ultime
Le pied ailé prendra-t-il sa remontée?

(Heather Dohollau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Que signifie continuer d’être (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2015



Que signifie continuer d’être,
dans la venelle de la mort ?

Dans le vaste désert du sel,
comment fleurir est-il possible ?

Dans la mer du rien-ne-se-passe
trouve-t-on tenue pour mourir ?

Lorsque les os s’en sont allés,
qui vit dans l’ultime poussière ?

(Pablo Neruda)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :