Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ver de terre’

Comment voit-on (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019




    
Comment voit-on la colère
du ver de terre?

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Je vis parce que (Emil Cioran)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



 

Je vis parce que les montagnes ne savent pas rire,
ni les vers de terre chanter.

(Emil Cioran)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

CHOEUR NOCTURNE (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2017




    

CHOEUR NOCTURNE

Seigneurs, nous sommes les Vers de terre.
On vous avait prêté la vie, et ce beau corps, que voilà.
La créance est échue, le terme est arrivé,
et nous allons reprendre le bien de notre aïeule…

Gracieux Seigneurs, nous sommes les Vers de terre.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le chant des vers de terre (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2016



Par temps sec
Essaie de capter
Le chant des vers de terre.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 5 Comments »

Une parole (Ko Un)

Posted by arbrealettres sur 8 octobre 2016



Une parole

Trop tard
Avant que je ne dise
Ma parole
Déjà le monde l’a entendue
Le ver de terre l’a entendue
Le cri du ver de terre — Sss

(Ko Un)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Ver de terre (Ko Un)

Posted by arbrealettres sur 17 janvier 2016



 

 Ver de terre   [800x600]

Ver de terre
comment peux-tu vivre si longtemps à t’allonger, te rétrécir
sans une seule fois chanter à tue-tête ?

(Ko Un)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poète (Jacques Roubaud)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2015




Le poète, vois-tu, est comme un ver de terre,
Il laboure les mots, qui sont comme un grand champ
Où les hommes récoltent les denrées langagières ;
Mais la terre s’épuise à l’effort incessant !
Sans le poète lombric et l’air qu’il lui apporte
Le monde étoufferait sous les paroles mortes.

(Jacques Roubaud)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :