Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘véridique’

L’aube heureuse (Albert Ayguesparse)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2018



L’aube heureuse rit clair au sommet des maisons
Et les passants ont ce matin mille visages neufs
Et dans le vent j’aspire la senteur de ta robe frôlée.

Je sais ton âme claire comme une ville en fête
Et l’allégresse chante dans l’effort de ta marche
Et la lumière émue baise ta nuque blanche.

Une clarté profuse inonde ton visage
Et je découvre dans l’essor d’une joie imprévue
Comme une vie renouvelée parmi les choses familières.

Mes doigts s’émeuvent
à l’os sublime de ta hanche
où gît le sens véridique de la vie !

Une joie émerge de ton corps nu
neuve comme un flot de lumière,

jeune comme une voix d’enfant.
Et je presse entre mes mains heureuses,
Comme on fait d’un fruit pesant de soleil,
la plénitude d’or de ta chair irradiée.

(Albert Ayguesparse)

Illustration: Anne-Marie Zylberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Sept couleurs magiques (Mymi Doinet)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2016



Sept couleurs magiques

Rouge comme un fruit du Mexique
Orangé comme le sable d’Afrique
Jaune comme les girafes chics
Vert comme un sorbet de Jamaïque
Bleu comme les vagues du Pacifique
Indigo comme un papillon des Tropiques
Violet comme les volcans de Martinique
Qui donc est aussi fantastique ?
Est-ce un rêve ou est-ce véridique ?

C’est dans le ciel magnifique
L’arc aux sept couleurs magiques.

(Mymi Doinet)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Vienne le vent (Maren Sel)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2015



 

Alexandre Pavlenko  1974 - Ukrainian Pointillist painter (43)

Vienne le vent
Coulant des noeuds aux cols, violence
Qui double les boues musculeuses
Moule de lutte l’altitude, arrache
Le moins réel, effrite l’angle, la force jusqu’à l’os
Massive, cohérente, arrondie jusqu’à un oui de pierre
Apurée de foisons, lavée des ombres, dans ce poli charnel
Qui sait sourire
Et là tu es prochaine
Toi, forme de l’attente, patience des racines
Et forme ensevelie, toi gisement d’épaule
Pour les sanglots nomades aux creux du soir
Mais apparue, soudaine et à jamais
Au soc du temps fouisseur
Preneur de source. Avivée d’apparence
Toute aggravée de chair, prise au sérieux du poids
Et de la faim, toute souffrance à dire enfin jusqu’à son terme
Toute terre soufferte et véridique

(Maren Sel)

Illustration: Alexandre Pavlenko

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :