Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘version’

Version du monde (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2019



Illustration: René Magritte
    
Version simple du monde :
le lieu que nous trouvons.

Version mieux ajustée :
le lieu que nous laissons.

Version améliorée :
le lieu où chercher un autre monde.

Version presque définitive :
le lieu d’une absence.

Et une autre encore :
le lieu qui nous prouve
qu’être n’est pas un lieu.

Et la dernière version :
le monde est le lieu où apprendre
qu’être n’a pas besoin de lieu.

***

Versión simple del mundo:
el lugar que encontramos.

Versión mas ajustada:
el lugar que dejamos.

Versión perfeccionada:
el lugar para buscar otro mundo.

Versión casi definitiva:
el lugar de una ausencia.

Y otra más todavía:
et lugar que nos prueba
que ser no es un lugar.

Y la última versión:
el mundo es el lugar para aprender
que ser no necesita lugar.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Quatorzième poésie verticale
Traduction: Sivia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De tout ce que tu as vu (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2018




    
De tout ce que tu as vu
entendu
énoncé
mangé
bu
éprouvé
rêvé
qu’est-ce qui prime
la réalité vécue
de l’instant révolu
ou la version créatrice
qu’en dessine sans tarder
la mémoire ?

(Abdellatif Laâbi)

 

Recueil: Tribulations d’un rêveur attitré
Traduction:
Editions: La Différence

Posted in dessins, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème-processus (Fernando Aguiar)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2018



Poème-processus

J’écris les vers sur la feuille
mais n’aime pas.
Je froisse
et mets de côté.

J’essaie une autre version
qui ne me convient pas plus.
Je froisse
et mets de côté.

J’insiste, sans réussir
l’effet voulu.
Je froisse
et mets de côté.

Je rabâche à nouveau
sans résultat.
Je froisse
et mets de côté.

Le poème s’obstine
à ne pas être. Découragé,
je froisse
et mets de côté.

PLUS DE FEUILLES POUR ÉCRIRE.
MAIS LE POÈME ÉTAIT PRÊT.
TERMINÉ.
MÊME LÀ DE CÔTÉ.

(Fernando Aguiar)

 

Titre: L’inventaire des choses
Traduction: Henri Deluy
Editions: Action Poétique

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon coeur (Sadegh Hedayat)(Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2018



    

Mon coeur, puisque ce monde est une illusion,
pourquoi t’humilier de tant de passion ?
Aie foi dans ton destin, supporte ta souffrance.
Tout est écrit : pour toi, nulle autre version.

(Sadegh Hedayat)(Omar Khayam)

 

Recueil: Les chants d’Omar Khayam
Traduction: M.F. Farzaneh et Jean Malaplate
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :