Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vide’

LA CHAMBRE NOIRE (Axel Toursky)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2018



 

Leslie Adams__femme à l'écharpe rouge

LA CHAMBRE NOIRE
(Extrait)

Je t’aurai tant aimée
que l’oubli ne pourra
donner une autre forme
au vide que j’habille.

Je m’en irai, manteau
de ta légère absence,
écharpe au cou du vent
qui portait ton visage.

Je passerai, serrant
les biens que tu me fus,
geôle de ton passé,
bouche de ton silence.

(Axel Toursky)

Illustration: Leslie Adams

 

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

Voix (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2018



Voix

…On a besoin d’un peu de vie de confusion de brouhaha
sinon dans le vide et le calme
dans la poussière des années

on pourrait entendre distinctement une voix très ancienne
dont on croyait avoir perdu le son
une voix égarée et pourtant restée là

prise dans l’absence et dans l’oubli
la voix de ce mort qu’on aima
parlant tout seul au bord du temps
au bord des larmes.

(Claude Roy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

FRAPPEZ ET L’ON VOUS OUVRIRA (Saint-Pol Roux)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2018



 

Agim Sulaj 53

FRAPPEZ ET L’ON VOUS OUVRIRA

J’ALLAIS, plein d’Elle.
Son nom ?
Le sais-je !
L’inconnue.
Existait-elle seulement ?
Elle, sans plus.
J’allais…

Je m’arrêtai devant une porte, la porte d’une chambre,
dans un logis, en une ville, que je ne saurais retrouver, ni
la ville ni le logis, ni la chambre, ni la porte.

— La chambre est vide et personne jamais n’y demeura.
M’avait dit, à la première marche de l’escalier, un nain
si parvule que j’étais comme aveugle le bref instant de sa phrase.

Je frappe.
Toc…
Rien. !
Toc toc…
Rien encore !

(Saint-Pol Roux)

Illustration: Agim Sulaj

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coeur, hier sonore (Antonio Machado)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



 

   &nbsp

Coeur, hier sonore,
ta petite pièce d’or
ne résonne-t-elle plus?
Ta tirelire,
avant que le temps ne la brise,
va-t-elle rester vide?
Croyons
que rien de ce que nous savons
ne doit être vrai.

(Antonio Machado)

 

Recueil: Champs de Castille précédé de Solitudes, Galeries et autres poèmes et suivi de Poésies de la guerre
Traduction: Sylvie Léger et Bernard Sesé
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DEUXIÈME RETOUCHE A L’ATTENTE (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



 

DEUXIÈME RETOUCHE A L’ATTENTE

Le vide laissé par le mort aimé
la survivante l’aménage :
une bouteille,
deux verres,
un miroir.

(Daniel Boulanger)

Illustration: Francine Van Hove

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ah! laisse-moi un souterrain, un labyrinthe (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2018



Ah! laisse-moi un souterrain, un labyrinthe
où accourir après, lorsque n’ayant plus d’yeux
ni de toucher, je voudrai, dans le vide,
redevenir ou pierre muette
ou main de l’ombre.

Je sais, tu ne peux toi, ni personne, ni rien,
m’accorder ce lieu, ce chemin,
mais que ferai-je alors de mes pauvres passions
si elles n’ont servi à la surface
de la vie évidente
et si je ne cherche pas à survivre
mais bien à surmourir, à m’intégrer
à une saison métallique et endormie,
aux origines ardentes?

(Pablo Neruda)


Illustration: Salvador Dali

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Ne crie pas… (Vénus Khoury-Ghata)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2018



 Illustration: Pascal Renoux
    
Ne crie pas…

Ne crie pas
sollicite à voix basse la sueur écarlate
traîne-la par les cheveux hors du mur circulaire
et de sa rouge meurtrière

Humecte la ligne de partage entre aine et plaine
là où guette l’abeille
celle qui perce le vide
étourdit le sang
enfume labyrinthe et gosier

Ne crie pas te dis-je si tu veux entraîner le monde dans ta noyade
nage en amont en abysses dans un bruit de vagues et de vasques

Refoule l’écume
elle encombre le seuil
obstrue la voûte
réveille par son clapotis barque et timonier

À main basse te dis-je

(Vénus Khoury-Ghata)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Adieux (Seamus Heaney)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2018



Dame au corsage en dentelle
A la simple jupe écossaise,
Depuis que vous êtes partie
Le vide dans la maison
Blesse toute pensée. En votre présence
Le temps coulait, paisible, ancré
A un sourire, mais l’absence
A déséquilibré l’amour, désamarré
Les jours. Ils roulent et rebondissent
Au travers du calendrier
Tanguant sous le doux son
De votre voix tendre comme une fleur.
Le besoin de vous se brise sur ma grève;
Vous êtes partie, je suis à la dérive.
Jusqu’à ce que vous repreniez la barre
Mon être est en révolte.

(Seamus Heaney)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’enfer est vide (William Shakespeare)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2018



Illustration: Bernard Buffet
    
L’enfer est vide,
tous les démons sont ici.

(William Shakespeare)

 

Recueil: La tempête
Traduction:
Editions:

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Planètes invisibles (Gérard Macé)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2018



    

Planètes invisibles à l’oeil nu, vous êtes les dieux morts
d’une maison vide.

(Gérard Macé)

 

Recueil: Filles de la mémoire
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :