Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vitrage’

Les vitrages de tulle (Georges Rodenbach)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2016



Les vitrages de tulle en fleur et de guipures
Pendent sur les carreaux en un blanc nonchaloir

(Georges Rodenbach)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque heure à vivre (Eugenio De Signoribus)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2016



chaque heure à vivre est bonne pour parler
ou pour rester pelotonné comme un animal prudent
sur le divan gris, contre le double vitrage,
cerné par les expressions ambiguës des mouvements
et par les visions oscillantes d’édifices qui ne s’écroulent jamais…
Chaque combat peut brûler une heure entière
peut brûler la langue jusqu’aux racines

***

ogni ora da vivere è buona per parlare
o per stare accucciato come un cauto animale
sul divano grigio, contro i doppi vetri,
dai linguaggi ambigui dei moti circondato
e da oscillanti visioni di edifici che mai crollano…
Ogni agone può bruciare tutta un’ora
può bruciare la lingua fin nelle radici

(Eugenio De Signoribus)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Fidel Garcia

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ÂME DE SERRE (Maurice Maeterlinck)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2016



ragard automne 8

ÂME DE SERRE

Je vois des songes dans mes yeux ;
Et mon âme enclose sous verre,
Éclairant sa mobile serre,
Affleure les vitrages bleus.

Ô les serres de l’âme tiède,
Les lys contre les verres clos,
Les roseaux éclos sous leurs eaux,
Et tous mes désirs sans remède !

Je voudrais atteindre, à travers
L’oubli de mes pupilles closes,
Les ombrelles autrefois rosés
De tous mes songes entr’ouverts…

J’attends pour voir leurs feuilles mortes
Reverdir un peu dans mes yeux,
J’attends que la lune aux doigts bleus
Entr’ouvre en silence les portes.

(Maurice Maeterlinck)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SERRE D’ENNUI (Maurice Maeterlinck)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2015



SERRE D’ENNUI

Ô cet ennui bleu dans le cœur !
Avec la vision meilleure,
Dans le clair de lune qui pleure,
De mes rêves bleus de langueur !

Cet ennui bleu comme la serre,
Où l’on voit closes à travers
Les vitrages profonds et verts,
Couvertes de lune et de verre,

Les grandes végétations
Dont l’oubli nocturne s’allonge,
Immobilement comme un songe,
Sur les rosés des passions;

Où de l’eau très lente s’élève,
En mêlant la lune et le ciel
En un sanglot glauque éternel,
Monotonement comme un rêve.

(Maurice Maeterlinck)

Illustration: Alexandre Trauner

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Aux doigts dessinant un visage (Claude Ber)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2015


house-drame39.1252248409


Aux doigts dessinant un visage
Viennent les mains se réfugier
Dans le trait tremblé d’un mirage
Aux doigts dessinant un visage
Contre la buée du vitrage
D’un revers de manche effacée
Aux doigts dessinant un visage
Viennent les mains se réfugier

(Claude Ber)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :