Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘voeux’

Réponse (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2019


reve

 

Ce que je te suis te donne du doute?
Ma vie est à toi, si tu la veux, toute.
Et loin que je sois maître de tes voeux,
C’est toi qui conduis mon rêve où tu veux.

Avec la beauté du ciel, en toi vibre
Un rythme fatal; car mon âme libre
Passe de la joie aux âpres soucis
Selon que le veut l’arc de tes sourcils.

Que j’aye ton coeur ou que tu me l’ôtes,
Je te bénirai dans des rimes hautes,
Je me souviendrai qu’un jour je te plus
Et que je n’ai rien à vouloir de plus.

(Charles Cros)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’étoile de mes voeux (Louise de Vilmorin)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2018


L’étoile de mes voeux file un coton d’ennui
Tandis que l’araignée condamnée aux présages
Sur ton ombre brisée, oh! profil de mes nuits,
Prend l’ombre d’un baiser rapporté de voyage.

(Louise de Vilmorin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’attente (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2018



Alexander Sulimov _1293737382

L’attente

Quand je ne te vois pas, le temps m’accable, et l’heure
A je ne sais quel poids impossible à porter :
Je sens languir mon coeur, qui cherche à me quitter ;
Et ma tête se penche, et je souffre et je pleure.

Quand ta voix saisissante atteint mon souvenir,
Je tressaille, j’écoute… et j’espère immobile ;
Et l’on dirait que Dieu touche un roseau débile ;
Et moi, tout moi répond : Dieu ! faites-le venir !

Quand sur tes traits charmants j’arrête ma pensée,
Tous mes traits sont empreints de crainte et de bonheur ;
J’ai froid dans mes cheveux ; ma vie est oppressée,
Et ton nom, tout à coup, s’échappe de mon coeur.

Quand c’est toi-même, enfin ! quand j’ai cessé d’attendre,
Tremblante, je me sauve en te tendant les bras ;
Je n’ose te parler, et j’ai peur de t’entendre ;
Mais tu cherches mon âme, et toi seul l’obtiendras !

Suis-je une soeur tardive à tes voeux accordée ?
Es-tu l’ombre promise à mes timides pas ?
Mais je me sens frémir. Moi, ta soeur ! quelle idée !
Toi, mon frère ! … ô terreur ! Dis que tu ne l’es pas !

(Marceline Desbordes-Valmore)

Illustration: Alexander Sulimov

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La beauté vivante (William Butler Yeats)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2017


 


 

La beauté vivante

J’oblige, parce que la mèche et l’huile sont épuisées
Et que gelés sont les canaux du sang,
Mon coeur peu content à tirer contentement
De la beauté qui sort d’un moule où elle fut coulée
En bronze, ou de celle qui apparaît dans le marbre aveuglant,
Qui apparaît, mais qui lorsque nous nous éloignons s’éloigne,
Car elle est plus indifférente à notre solitude
Que si elle était une apparition. Ô mon coeur, nous sommes vieux ;
La beauté vivante est pour de plus jeunes hommes :
Nous ne pouvons lui payer son tribut de larmes dévorantes.

***

The living beauty

I bade, because the wick and oil are spent
And frozen are the channels of the blood,
My discontented heart to draw content
From beauty that is cast out of a mould
In bronze, or that in dazzling marble appears,
Appears, but when we have gone is gone again,
Being more indifferent to our solitude
Than ’twere an apparition. O heart, we are old ;
The living beauty is for younger men :
We cannot pay its tribute of wild tears.

(William Butler Yeats)

Illustration: Theodore Chassériau

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Deux pétales (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



Deux pétales entre mes doigts
sont les paupières de la nuit
soumises à mes voeux, fermées
sur le soleil flou des mémoires

tandis qu’au loin doivent veiller
l’absente et ses trésors
sous le fracas des mêmes étoiles.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’aubaine des jours (Joë Bousquet)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2017



Je sais un rosier où s’ouvre une rose
Il n’est plus de nuit pour l’ombre qu’elle est
D’un parterre errant de lumières closes
Où vibrait l’essaim des jours écoulés

Nul feu dans le noir que le ciel ne l’ait
Avec mon amour mort à tant de choses
Contraint de filer aux voeux envolés
Le linceul d’un pleur où s’ouvre une rose

Aube d’une vie étrangère aux jours
L’oubli des hasards morts de notre amour
Eclôt dans la fleur les mains qui la serrent

Et cueillant sans moi la rose des nuits
Une soeur de cendre en quittant nos terres
Rend leur corps lunaire aux morts que je suis

(Joë Bousquet)

Illustration: Sylvie Lemelin

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MON ENDORMIE… (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2017




MON ENDORMIE…

Mon endormie, il faut que tu me dises
Ce que tu vois dans ces bas-fonds herbeux
Où loin de moi chaque nuit tu t’enlises.

Ne me dis pas que ce sont là des jeux,
Que ma pensée agile vocalise :
Tu le sais bien que de toi je ne veux

Que ce toi-même inconnu de toi-même
Cette autre en toi qui pourrit sous ta peau
Tandis qu’au jour tu tends ton diadème,

Cette poreuse épave sous les eaux
D’un monde feint qui est pour nous le même
Et qui confond les pas de nos troupeaux.

Pour n’être plus ton fantôme envieux,
Ton séparé, ton damné qui rumine
De t’abolir afin de t’aimer mieux,

Tu le sais bien qu’il me faut tes racines,
Les frondaisons de tes poumons bulbeux,
Les moindres voeux de tes doublures fines,

Ta jouissance enfin, qui jette au feu
Ce que ta chair en ma chair imagine.

Dis, que vois-tu dans ces bas-fonds herbeux ?

(Jean Rousselot)

Illustration: Andrzej Malinowski

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon petit Ange (Théophile de Viau)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2017



Preste-moy ton sein pour y boire
Des odeurs qui m’embasmeront;
Ainsi mes sens se pasmeront
Dans les lacs de tes bras d’yvoire.

Je baigneray mes mains folastres
Dans les ondes de tes cheveux,
Et ta beauté prendra les vœux
Des mes œillades idolatres.

Ne crains rien, Cupidon nous garde.
Mon petit Ange, es-tu pas mien ?
Ha! Je voy que tu m’aymes bien:
Tu rougis quand je te regarde.

(Théophile de Viau)


Illustration:
Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

A perte de vue (Robert Gélis)

Posted by arbrealettres sur 6 septembre 2016



A perte de vue : labours.
A perte de voeux : l’amour.
A perte de vie : la Mort.

(Robert Gélis)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

La pluie danse à petits pas un baiser sous la pluie (Emmanuel Hiriart)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2016



La pluie danse à petits pas
Un baiser sous la pluie
Viens, la pluie, exaucer nos voeux
Passager sous la pluie
Pour toi, je veux les eaux bleues
des mots en averse
Tendresse coule de mes lèvres à ton cou
Promesse de mes mains qui se perdent partout,
goutte à goutte sur ta peau en pluie de caresses.

(Emmanuel Hiriart)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »